Anriette Esterhuysen

Anriette Esterhuysen

Senior Advisor on Internet Governance, Policy Advocacy and Strategic Planning

‹ Back
Biography

Anriette Esterhuysen was the executive director of APC until March 2017. Prior to joining APC, Anriette was executive director of SANGONeT, an internet service provider and training institution for civil society, labour and community organisations. She was active in the struggle against Apartheid from 1980 onwards. From 1987 to 1992 she did information and communication work in development and human rights organisations in South Africa and Zimbabwe.

Anriette, with many others, helped establish email and internet connectivity in Southern Africa. SANGONeT hosted a Fidonet hub that provided universities and non-governmental organisations in, among other places, Malawi, Zambia and Zimbabwe, with email links to global networks as part of a collaboration between APC and the United Nations Development Programme. Anriette has served on the African Technical Advisory Committee of the UN's Economic Commission for Africa's African Information Society Initiative and was a member of the United Nations ICT Task Force from 2002 to 2005, the World Summit on the Information Society (WSIS) Working Group on Financing Mechanisms, and the Commission on Science and Technology for Development Working Group on Internet Governance Forum (IGF) Improvements. She was a member of the Multistakeholder Advisory Group of the Internet Governance Forum from 2012 to 2014.

Anriette was one of five finalists for IT Personality of the Year in South Africa in 2012, an award which recognises a person who has made an outstanding impact on the South African ICT industry. She was the only female and only civil society finalist. She was inducted into the Internet Hall of Fame as a Global Connecter in 2013. Currently Anriette is a member of the Global Commission on Internet Governance and the Council of the NETmundial Initiative. She has published extensively on ICTs for development and social justice. She holds a BA in social sciences and postgraduate qualifications in history of music and information sciences from the University of the Witwatersrand in Johannesburg, South Africa.

Français

Anriette Esterhuysen était la directrice exécutive de l'APC jusqu’en mars 2017. Avant de rejoindre l’APC, Anriette était directrice exécutive de SANGONeT, un fournisseur de services Internet et une institution de formation pour la société civile, les organisations syndicales et communautaires. Elle a été active dans la lutte contre l’Apartheid à partir de 1980. De 1987 à 1992, elle a travaillé dans le domaine de l’information et de la communication pour des organisations de développement et de défense des droits de l’homme en Afrique du Sud et au Zimbabwe.

Anriette, avec beaucoup d’autres, a contribué à établir la connectivité du courrier électronique et de l’Internet en Afrique australe. SANGONeT a hébergé un centre Fidonet qui a fourni aux universités et aux organisations non gouvernementales du Malawi, de la Zambie et du Zimbabwe, entre autres, des liens par courrier électronique avec les réseaux mondiaux, dans le cadre d’une collaboration entre l’APC et le Programme de développement des Nations unies. Anriette a fait partie du comité consultatif technique africain de l’initiative pour la société de l’information en Afrique de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique et a été membre du groupe d’étude des Nations unies sur les TIC de 2002 à 2005, du groupe de travail sur les mécanismes de financement du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) et du groupe de travail sur les améliorations du Forum sur la gouvernance de l’Internet (IGF) de la Commission des sciences et des technologies pour le développement. Elle a été membre du groupe consultatif multipartite du Forum sur la gouvernance de l’Internet de 2012 à 2014.

Anriette était l’une des cinq finalistes du prix de personnalité des technologies de l’information de l’année en Afrique du Sud en 2012, un prix qui récompense une personnalité ayant eu un impact exceptionnel sur le secteur sud-africain des TIC. Elle était la seule femme et la seule finaliste issue de la société civile. Elle a été nommée au Temple de la renommée de l’Internet en tant que "Global Connecter" en 2013. Actuellement, elle est membre de la Commission mondiale sur la gouvernance de l’Internet et du Conseil de l’initiative NETmundial. Elle a publié de nombreux articles sur les TIC pour le développement et la justice sociale. Elle est licenciée en sciences sociales et possède des diplômes d’études supérieures en histoire de la musique et en sciences de l’information de l’université de Witwatersrand à Johannesburg, en Afrique du Sud.