Réseau communautaire Sarantaporo.gr : Connecter les communautés est un marathon, pas une course Thumbnail
‹ Retour
Réseaux Communautaires 7 avril 2021

Réseau communautaire Sarantaporo.gr : Connecter les communautés est un marathon, pas une course

La semaine dernière, nous avons raconté comment le réseau communautaire Sarantaporo.gr a travaillé avec la communauté de Sykea pour résoudre un problème urgent. Comme de nombreux autres villages de la région de Thessalie, en Grèce centrale, elle n’avait pas accès à l’Internet. Lorsqu’une solution alternative aux problèmes de connectivité de Sykea a été trouvée, une opportunité s’est présentée pour répondre aux besoins d’autres communautés de la région.

Dans les années 1980, Sarantaporo et ses villages voisins étaient des endroits prospères, avec toutes sortes d’activités économiques et sociales. Outre les secteurs primaires, tels que l’agriculture et l’élevage, on trouvait des commerces de détail, des entreprises de construction, des services et des usines de transformation alimentaire. Les villages avaient leurs propres écoles et même des centres culturels. Les habitants des villes voisines et des villes plus éloignées parcouraient régulièrement de nombreux kilomètres pour passer le samedi soir dans le bar du village, qui était considéré comme l’un des endroits les plus branchés pour écouter de la musique, danser et s’amuser.

Il existe d’innombrables récits de cette époque provenant d’habitants d’une cinquantaine d’années qui y sont restés. Depuis lors, cependant, les jeunes se sont déplacés vers les centres urbains, suivant la tendance à l’urbanisation du pays. La plupart des sources de développement local étant épuisées, les activités économiques locales ont commencé à s’étioler jusqu’à ce qu’il ne reste plus que quelques activités vitales, comme les tavernes, les boulangeries, les petits marchés, les stations-service et quelques magasins. L’agriculture et l’élevage, les activités productives locales, sont restées fortes, bien qu’affaiblies.

L’élevage est depuis longtemps une activité traditionnelle qui a rendu la région célèbre pour ses produits laitiers et sa viande, provenant principalement de chèvres, de moutons et de vaches. Le secteur a été soutenu par des entreprises familiales qui se transmettent des parents à leurs enfants, employant également de nombreux locaux. C’est le cas de plus de 110 fermes d’élevage dans le village de Livadi.

À chaque passage de génération, les entreprises d’élevage se sont modernisées, passant de corrals improvisés à des fermes d’élevage modernes dotées d’équipements électromécaniques pour les produits laitiers et la viande. Pour diverses raisons, cependant, le progrès apporté par la modernisation locale n’a pas su trouver son pendant dans le domaine des infrastructures de télécommunications, laissant la région privée d’accès à Internet et même de lignes fixes. Cette situation s’est avérée contraignante pour de nombreux professionnels locaux.

Comme l’explique Apostolos Tsaknakis, un jeune éleveur local, « Je suis obligé de payer chaque jour les factures des négociants en aliments pour animaux qui m’approvisionnent, ainsi que d’autres factures comme l’électricité, les taxes, etc. Il m’était très pénible de faire quotidiennement la navette jusqu’aux banques les plus proches situées dans la ville d’Elassona, à 21 kilomètres du petit village où je vis. »

En 2017, nous avons commencé à établir une relation avec l’association des éleveurs de notre région, dont les membres vivent près du village de Livadi, également dans la municipalité d’Elassona. Il s’agit d’éleveurs professionnels qui gardent leurs fermes d’animaux à proximité du village, dans une plaine où, il y a quelques années encore, il fallait emprunter des chemins de terre pour y accéder. La plaine se trouve sur les contreforts du mont Olympe, en contrebas du village, à une distance d’environ six kilomètres par une route sinueuse en montée. L’éloignement de cette zone et la faible densité de la population ont été les raisons fondamentales pour lesquelles le téléphone fixe n’a jamais atteint Livadi.

Cette relation a finalement conduit à l’extension de notre réseau Sarantaporo.gr à 21 fermes d’élevage au cours de l’été 2019. Il s’agissait d’une étape importante pour nous, car l’élevage d’animaux, avec environ 55 000 chèvres et moutons et 1 000 vaches, est l’un des deux piliers économiques de base de la région.

L’impact de la connectivité Internet sur les fermes d’élevage a été considérable. La communication en ligne a permis aux travailleurs étrangers en déplacement de contacter leurs familles de manière beaucoup plus abordable. Certains éleveurs ont installé des webcams afin de surveiller à distance leur bétail, principalement pour des raisons de sécurité, mais aussi pour contrôler à distance le processus d’élevage. Pendant la pandémie, de nombreux propriétaires de fermes ont déplacé leurs familles du village vers des fermes plus éloignées pour se protéger de la contamination par le virus. Livadi a été l’un des villages les plus durement touchés par la pandémie en 2020.

« Cela me coûtait du temps et de l’argent. Maintenant, j’utilise Sarantaporo.gr pour effectuer mes paiements en ligne et je n’ai plus besoin de passer mon temps à faire des allers-retours en ville et de laisser mon travail à moitié terminé. J’utilise cette connectivité, entre autres, pour surveiller à distance mes animaux grâce aux webcams que j’ai installées. Je me sens ainsi en sécurité, où que je sois », explique Apostolos Tsaknakis.

Apostolos Tsaknakis, éleveur d’animaux local

En 2020, nous avons exploré les possibilités de déployer des services locaux utiles pour les propriétaires d’exploitations agricoles, en utilisant l’infrastructure de réseau communautaire. L’une d’entre elles est le déploiement d’une infrastructure de diffusion vidéo locale qui n’envoie pas les séquences vidéo de la webcam sur Internet, mais utilise le réseau local pour transférer les données. Cette approche respecte la bande passante limitée disponible sur Internet et tire parti de la vitesse accrue et symétrique du réseau local. En même temps, elle respecte la vie privée de l’utilisateur, puisqu’elle ne fait pas appel à un service tiers pour diffuser la vidéo. Nous avons mis en œuvre une approche similaire pour la téléconférence, en déployant une instance locale du logiciel libre Jitsi, que les membres de notre communauté utilisent pour leurs besoins en téléconférence.

Parmi les autres possibilités que nous pouvons explorer, citons le déploiement de capteurs pour le contrôle à distance du processus de production, comme la mesure du niveau d’un réservoir de lait ou de la température du lait.

Maintenant que les fermes situées en dessous du village sont connectées, nous travaillons avec les membres de la communauté locale pour étendre notre infrastructure sans fil à Livadi, située à une distance de 6 à 10 kilomètres de la zone agricole. Une fois le projet terminé, les agriculteurs pourront déployer leurs services locaux entre les fermes et leurs maisons dans le village.

Aller de l’avant

Le RC Sarantaporo.gr a commencé avec un seul village, Sarantaporo, et a été rejoint progressivement par 10 autres villages de la région pour former l' »archipel » sans fil de notre réseau communautaire actuel. En travaillant en étroite collaboration avec les communautés locales depuis plus de 10 ans maintenant, nous avons appris que la flexibilité est une vertu très appréciée et nécessaire.

Avant de suspendre nos projets pour Sykea, nous avons constaté une baisse de la participation au canal de communication que nous avions établi pour le groupe local. Lorsque les réponses ont commencé à se faire attendre, nous avons réalisé que nous devions envisager de répondre à d’autres besoins de notre communauté. Pour ce projet, nous avions prévu d’utiliser une partie du financement que nous avions reçu de l’Internet Society. Lorsque nous avons discuté de la situation avec notre homologue de l’Internet Society, il s’est montré ouvert aux suggestions alternatives. Cette flexibilité nous a permis de donner la priorité à un autre besoin de notre communauté et de commencer à planifier en conséquence. La construction d’une infrastructure de télécommunications pour les éleveurs locaux renforce l’un des deux piliers économiques de base de la région et favorise la durabilité locale.

Nous savons que de nombreuses personnes espéraient que 2021 serait l’année de la « rédemption » de la pandémie. À ce jour, il n’en est rien. Nous devons donc penser en termes de marathon, plutôt que de course. En ce qui concerne nos infrastructures, cela signifie construire dans un souci de résilience, améliorer la qualité du service et s’étendre à de nouveaux villages et sites mal desservis. En ce qui concerne notre communauté locale, cela signifie donner plus de pouvoir à nos membres, en les engageant plus activement et en les soutenant avec des connaissances et des formations, tout en amenant de nouvelles personnes à bord.


Image du réseau communautaire Sarantaporo à Elassona, Grèce

Lisez d’autres exemples de réussite de réseaux communautaires.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 15 juin 2021

Stratégies réussies pour la création et la croissance des IXP

Comment le peering a-t-il évolué en Asie-Pacifique pour permettre aux gens de bénéficier d'une connectivité plus rapide, abordable et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 10 juin 2021

Soutenir les IXP en Asie-Pacifique : Nouveau partenariat avec l’Asia Pacific Internet Exchange Association

L'Internet Society et l'Asia Pacific Internet Exchange Association (APIX) s'engagent à travailler ensemble pour soutenir les communautés qui construisent...

Développer l'Internet 3 juin 2021

Coup de projecteur sur le Kenya Education Network, un défenseur de la communauté de peering en Afrique

Le Kenya Education Network (KENET) soutient les communautés qui développent l’infrastructure Internet au Kenya. En collaboration avec l’Internet Society,...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde