Faire un don
Nouveau rapport : Les principaux sites de vente en ligne améliorent la fiabilité de leur marketing électronique et respectent les recommandations en matière de désabonnement Thumbnail
‹ Retour
Confiance 4 décembre 2018

Nouveau rapport : Les principaux sites de vente en ligne améliorent la fiabilité de leur marketing électronique et respectent les recommandations en matière de désabonnement

Kenneth Olmstead
Par Kenneth OlmsteadInternet Privacy & Security Analyst

Initiée par l’Internet Society, l’Online Trust Alliance publie aujourd’hui son cinquième audit annuel sur le marketing électronique et le désabonnement. Les chercheurs de l’OTA ont analysé les pratiques en matière de marketing électronique de 200 des principaux sites de vente en ligne d’Amérique du Nord. Cette analyse leur a permis d’émettre différentes recommandations afin de permettre aux acteurs du commerce en ligne de donner la possibilité aux internautes de choisir et de contrôler quels messages ils reçoivent et à quel moment. Cet audit évaluait l’ensemble du parcours de l’internaute, de l’inscription à la réception des courriers électroniques, en passant par la procédure de désabonnement et ses résultats.

L’édition 2018 de cet audit attribuait la mention « Best of Class » à 74 % des principaux sites de vente en ligne, qui devaient pour cela avoir obtenu un score minimum de 80 % lors de l’analyse de leur marketing électronique par l’OTA. Dix sites de commerce en ligne obtenaient en outre le score maximum car ils avaient adopté les douze recommandations formulées par l’OTA. Il s’agit de : Dick’s Sporting Goods, Home Depot, Lands’ End, Musician’s Friend, Office Depot, OpticsPlanet, Sierra Trading Post, Staples, Talbots et Walgreens.

Pour ce qui est de la procédure d’abonnement, les résultats étaient plutôt positifs. Le pourcentage de sites dont les formulaires d’abonnement étaient faciles à trouver par l’internaute était de 94 % en 2018, contre 85 % en 2017. Un quart des sites proposaient également des avantages tels que la livraison gratuite pour inciter les internautes à s’abonner, un chiffre en légère baisse par rapport à 2017 (28 %).

Autre point positif de l’audit de cette année : la sécurité des courriers électroniques. 100 % des sites analysés utilisent en effet la technologie SPF (Sender Policy Framework) afin de détecter les adresses électroniques falsifiées et prévenir l’envoi de courriers électroniques malveillants tels que les tentatives de hameçonnage. DomainKeys Identified Mail (DKIM), une technologie similaire utilisée pour authentifier l’expéditeur d’un courrier électronique était également utilisée par 100 % des sites. L’adoption de technologies de sécurité similaires telles que DMARC et TLS a également considérablement augmenté en 2018. Toutes ces technologies permettent de protéger les internautes lorsqu’ils s’abonnent aux courriers électroniques envoyés par les sites de vente en ligne.

Concernant la procédure d’inscription, il est cependant inquiétant de constater le faible pourcentage de sites demandant aux internautes de fournir des informations concernant leur emplacement géographique (seulement 14 % des sites). Collecter des informations sur l’emplacement géographique des internautes est important dans le cadre de l’évolution des réglementations à travers le monde, notamment le RGPD au sein de l’UE. Il est dans l’intérêt des sites de vente en ligne de collecter des informations concernant l’emplacement géographique des internautes car cela leur permet de les segmenter correctement en fonction de la réglementation à laquelle ils sont soumis.

En matière de désabonnement, la grande majorité des sites non seulement respectaient la plupart des recommandations de l’OTA dans ce domaine, mais allaient bien au-delà des exigences émises par les réglementations telles que le CAN-SPAM ou la LCAP. 84 % des sites inséraient dans leurs courriers électroniques un lien de désabonnement clair et facile à trouver, une augmentation significative par rapport à 2017 (76 %). La grande majorité des sites (89 %) réagissaient immédiatement aux demandes de désabonnement et l’internaute cessait de recevoir des courriers suite dès son désabonnement.

Le rapport complet ainsi qu’une infographie sont disponibles à l’adresse https://otalliance.org/2018-email-marketing-unsubscribe-audit. Nous vous invitons donc à consulter ce rapport et, si vous utilisez le marketing électronique ou avez un site de vente en ligne, nous vous encourageons également à mettre en pratique les recommandations de l’OTA en matière de désabonnement.


‹ Retour
Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde