Retour sur l’année 2020 : Comment les réseaux communautaires ont aidé les gens à se connecter lors de la pandémie de COVID-19 Thumbnail
‹ Retour
Réseaux Communautaires 29 décembre 2020

Retour sur l’année 2020 : Comment les réseaux communautaires ont aidé les gens à se connecter lors de la pandémie de COVID-19

Les réseaux communautaires rapprochent les gens et contribuent à combler le fossé numérique mondial, communauté par communauté. À l’Internet Society, nous croyons tellement en cette vision que nous avions fixé des objectifs ambitieux pour 2020.

Nous avons entrepris de soutenir les nouveaux réseaux, de donner aux utilisateurs la formation dont ils ont besoin pour les déployer et les gérer, de rassembler les acteurs pour construire une communauté plus forte, ainsi que de créer et promouvoir des politiques qui soutiennent les réseaux communautaires (RC), permettant à un plus grand nombre de personnes de mettre en place ou d’améliorer les réseaux existants.

Le COVID-19 a rendu ce travail particulièrement urgent. Presque du jour au lendemain, l’Internet devenait une bouée de sauvetage pour nombre d’entre nous, nous aidant à rester en contact avec nos amis et notre famille, à travailler et à étudier chez soi, et à accéder à des informations et des services publics essentiels.

Tandis que la fracture numérique devenait plus évidente que jamais, la pandémie a rendu plus difficile le travail avec les communautés. Nous avons dû nous adapter, changer nos plans et chercher des solutions créatives pour permettre aux gens d’accéder aux possibilités offertes par l’Internet. Cette année a été l’une des plus difficiles de l’histoire récente, mais grâce à des partenariats nouveaux et de longue date, nous avons pu atteindre nos objectifs. Merci à tous nos partenaires qui ont rendu cela possible !

Ensemble, nous avons formé plus de 300 personnes aux compétences nécessaires pour créer, exploiter et gérer des réseaux communautaires. Ces bénéficiaires peuvent désormais étendre l’accès à leurs villes et villages. Nous avons également soutenu directement plus de 17 RC, nouveaux et existants, avec des communautés et des partenaires dans le monde entier, de Latanya en Ouganda à Baltimore aux États-Unis.

Face aux nouveaux défis de la connectivité, nous avons également eu l’occasion de discuter des possibilités des réseaux communautaires avec des personnes de toutes les régions, de connaître leurs difficultés et de travailler ensemble afin de les aider à promouvoir de meilleures politiques qui soutiennent le développement de leurs propres réseaux.

Découvrez ce que nous avons fait dans le monde entier, puis apprenez-en plus sur les réseaux communautaires et comment vous pouvez contribuer à connecter tout le monde !

Asie-Pacifique

Nous nous attendions à un début d’année prometteur, notamment avec le projet de déploiement de notre premier réseau communautaire en collaboration avec le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée, ainsi qu’un réseau au pied du mont Everest au Népal. Le COVID-19 nous a obligés à modifier nos plans et à repenser la façon de mener d’autres activités dans la région.

Nous avons invité notre communauté à partager ses défis et ses rôles pendant la pandémie de COVID-19 afin de démontrer l’importance de mettre en ligne les personnes non connectées. Au cours du second semestre de l’année, nous avons organisé et lancé de nouveaux déploiements de réseaux communautaires en Inde et au Pakistan, et en décembre, nous avons pu redémarrer notre déploiement prévu en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Nous attendons avec impatience de voir les résultats de ce partenariat avec le gouvernement dans les mois à venir.

Nous avons terminé l’année en organisant notre sommet phare, le Community Network Exchange Asia-Pacific (CNXAPAC), virtuellement avec notre plus ancien partenaire du RC, la Digital Empowerment Foundation (DEF). Le CNXAPAC a tenu 10 séances thématiques sur cinq jours, qui visaient à intégrer la question des RC. L’événement, qui a accueilli plus de 2 000 participants, a culminé avec une table ronde très médiatisée le sixième jour.

Nos partenaires ont rendu cela possible. Nous tenons à remercier tous ceux qui ont collaboré avec nous, en particulier les personnes de l’Alliance for Affordable Internet (A4AI), de l’Association for Progressive Communications (APC), de la Digital Empowerment Foundation (DEF) et du gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Afrique

Depuis 2016, les opérateurs des RC se réunissent chaque année pour partager leurs expériences et apprendre les uns des autres lors du Sommet sur les réseaux communautaires en Afrique. En 2020, le sommet s’est tenu virtuellement. Plus de 280 personnes ont participé aux trois séances et plus de 300 ont regardé le sommet via des plateformes de streaming. Les autres séances auront lieu en janvier et février.

Alors que les discussions se sont concentrées sur la manière de relever les nouveaux défis liés à l’impact du COVID-19, les séances du sommet ont également montré comment créer et exploiter un réseau. Elles ont également permis de partager des expériences sur l’engagement des acteurs communautaires et de présenter des idées pour exploiter d’autres sources de financement public telles que les fonds d’accès au service universel (USAF). Le sommet a montré la nécessité de créer des espaces pour que les opérateurs, les défenseurs et les partisans des RC puissent apprendre les uns des autres et collaborer pour la croissance des réseaux communautaires en Afrique. Il a également montré qu’il est essentiel de créer un environnement politique et réglementaire favorable pour catalyser leur croissance.

En septembre, le directeur général de l’Autorité éthiopienne des communications (ECA) a confirmé que l’ECA autorisera les réseaux communautaires. L’inclusion d’une langue qui favorise les réseaux communautaires est due aux efforts des partenaires locaux et internationaux, du chapitre local de l’Internet Society et des contributeurs de la communauté.

Les communautés sont actives en Afrique et, en novembre, la BOSCO-Ouganda a achevé la construction d’une tour à Latanya, en Ouganda, pour étendre l’accès dans la région et permettre à ses habitants de profiter des avantages que procure l’Internet. Regardez comment ils l’ont fait.

Face au déficit de la connectivité, nous avons coopéré avec nos collègues de l’Union africaine (UA), de l’Union africaine des télécommunications (UAT), de Mozilla, de l’Association pour les communications progressives (APC), du Centre de ressources pour le démarrage de réseaux (NSRC) ainsi que de nombreux gouvernements et experts pour organiser une série de webinaires qui ont permis de se pencher sur la question des réseaux communautaires et de l’accès. Les sujets abordés comprenaient les licences, le service universel et d’autres financements innovants, ainsi que les questions relatives au spectre. Ces webinaires ont rassemblé les participants, forgeant des alliances et des partenariats plus solides pour les travaux futurs visant à combler les fossés numériques locaux.

Nous tenons à remercier chaleureusement tous nos partenaires qui ont rendu possible le travail dans la région, en particulier nos collègues de l’APC, de l’UA, de l’UAT, de BOSCO-Ouganda, de Mozilla, du NSRC et de bien d’autres qui s’efforcent de connecter davantage de personnes aux opportunités en Afrique.

Europe

Lorsque le COVID-19 a frappé l’Europe, nos plans dans la région ont changé. En plein milieu de la pandémie, nous avons pu en Grèce et en Géorgie financer des projets qui étaient déjà existants, mais qui devaient augmenter leur portée et améliorer leurs services. Comme nous l’avons vu dans de nombreux pays, une connexion Internet signifie qu’il est possible de travailler à domicile en toute sécurité. En Grèce, les réseaux communautaires ont permis aux gens de quitter les villes et de continuer à travailler chez soi en toute sécurité. En Géorgie, notre partenariat a permis à Internet d’atteindre toutes les vallées, tous les villages et toutes les gorges que le projet s’était fixé comme objectifs d’expansion. Maintenant, l’équipe du projet en Géorgie souhaite inclure davantage d’utilisateurs et œuvrer pour rendre leurs RC autonomes.

Notre projet de lancer un nouveau réseau communautaire en Arménie a dû être reporté en raison de la pandémie et d’autres défis régionaux, ce qui a repoussé nos plans dans le pays à 2021. Entre-temps, une nouvelle opportunité s’est présentée à Valli di Lanzo, dans le nord de l’Italie, et un nouveau partenariat avec une plateforme Internet italienne permettra d’établir un nouveau réseau communautaire. En travaillant avec la communauté locale et en nous appuyant sur son expérience, nous sommes certains qu’elle disposera bientôt d’une connexion durable.

Nos partenaires sur le terrain ont joué un rôle essentiel pour rendre tout ce travail possible. Nous tenons à remercier Sarantaporo, Mountain Community Networks, TOPIX, et tous ceux qui ont travaillé dur pour établir des réseaux communautaires en Europe.

Amérique latine et Caraïbes

2020 marque l’aboutissement d’un partenariat de deux ans entre l’Internet Society et l’Organisation des États américains. L’objectif de ce partenariat était de promouvoir et de permettre le développement de réseaux communautaires dans les zones rurales et reculées des Amériques. Les résultats ont dépassé nos attentes.

Des centaines de personnes, y compris des décideurs politiques de la région, ont bénéficié d’une formation. La formation « Building Wireless Community Networks » (« Créer des réseaux communautaires sans fil ») a été suivie par 295 personnes, et le webinaire de haut niveau « Innovative Models to Connect the Unconnected » (« Modèles innovants pour connecter les personnes non connectées ») a réuni 174 représentants de la Commission interaméricaine des télécommunications (CITEL) de plus de 20 pays.

Au cours de ce partenariat, nous avons pu constater que l’environnement politique était propice à l’expansion des réseaux communautaires dans la région. Nous avons dressé la carte des politiques habilitantes dans neuf pays des Amériques (Argentine, Brésil, Canada, Colombie, Équateur, Honduras, Mexique, Trinité-et-Tobago et États-Unis). Ces résultats seront publiés dans un rapport final en 2021. Nous nous réjouissons de continuer à travailler avec la CITEL pour soutenir les RC.

Les réseaux communautaires ont également aidé les personnes à rester en contact, en leur permettant d’accéder aux services publics pendant la pandémie de COVID-19. Il y a tout juste quelques années, la ville d’El Cuy, en Argentine, était numériquement isolée du reste du pays avant que nous les aidions à mettre en place un réseau communautaire. Cette année, en améliorant leur réseau, ils ont pu se préparer en vue de la pandémie. L’amélioration de la connectivité a facilité les études des jeunes à domicile, l’accès des personnes âgées aux services de santé, et a permis à chacun de rester isolé des personnes atteintes de COVID-19 dans les villes voisines. En Colombie, un réseau communautaire dans la municipalité de Buenos Aires, Cauca, a vu son accès augmenter à partir du mois d’avril, après que le gouvernement ait mis en place des mesures d’isolement social. Leur réseau, RedINC, a aidé les gens à rester en contact avec leur famille et leurs amis, et à avoir accès en toute sécurité aux services d’achats de nourriture et financiers en ligne.

Cette année a également ouvert la voie à de nouveaux partenariats prometteurs. Nous avons commencé à travailler avec une équipe qui s’efforce d’améliorer la connectivité aux Galapagos, notamment en veillant à ce que les écoles soient connectées. Nous avons étendu nos activités dans les Caraïbes avec de nouveaux partenaires et chapitres en Haïti et à Trinidad et Tobago. Alors que l’année 2020 touchait à sa fin, nous avons entamé des discussions et planifié des visites de sites avec nos partenaires au Guyana, en Jamaïque, à la Dominique, au Belize et à Trinidad et Tobago.

Il est impossible de faire ce travail seul. Tout ce travail a été rendu possible grâce aux chapitres de l’Internet Society, aux partenaires et aux organisations qui participent activement dans la région pour permettre la mise en place de réseaux communautaires. Nous tenons à remercier CANTO, la Dynamic Spectrum Alliance, l’Association for Progressive Communications, Article19, Colnodo, Redes Comunica, Rhizomatica, Altermundi, Instituto NUPEF, entre autres, pour leur travail visant à réduire la fracture numérique.

Moyen-Orient et Afrique du Nord

La crise libanaise ainsi que le COVID-19 nous ont obligés à adapter et à modifier nos activités prévues au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ce qui nous a donné l’occasion d’approfondir la discussion sur les réseaux communautaires. Nous avons organisé un atelier régional, au cours duquel nous avons partagé les expériences de différents pays quant à la manière dont les réseaux communautaires peuvent avoir un impact positif pour les zones rurales et avons discuté des changements possibles en matière de réglementation qui permettraient aux parties prenantes de collaborer pour apporter des solutions de connectivité complémentaires à chacun.

Un autre développement positif a été l’ouverture d’un dialogue avec le gouvernement saoudien sur un certain nombre de questions politiques liées aux réseaux communautaires. Grâce aux échanges que nous avons eus avec eux tout au long de l’année, nous avons pu assister à une nouvelle ère de coopération visant à connecter davantage de personnes, parallèlement aux travaux du sommet du G20 qui s’est tenu virtuellement en Arabie saoudite.

Amérique du Nord

À l’issue de nos travaux avec la CITEL, nous avons prévu de collaborer davantage en matière de formation et de politique en 2021. Un autre partenariat prometteur a débuté lorsque nous avons signé un accord avec Philanthropy Northwest, une association d’organisations philanthropiques, en vue de collaborer au développement de réseaux de communautés autochtones dans la région du nord-ouest des États-Unis. Parallèlement, des jeunes de Baltimore, dans le Maryland, ont pu poursuivre leurs études pendant le confinement grâce à la création d’un nouveau réseau maillé soutenu par l’Internet Society.

Davantage de communautés autochtones sont maintenant prêtes à plaider pour de meilleures politiques grâce au Sommet sur la connectivité des populations autochtones de 2020, devenu virtuel cette année. Le sommet comportait des cours sur les réseaux communautaires ainsi que sur les politiques et la défense des intérêts, que 80 personnes ont suivis. Les lauréats ont élaboré une série de recommandations politiques qui, si elles étaient adoptées, permettraient aux communautés autochtones de se connecter plus facilement et selon leurs propres conditions.

Notre équipe, en faisant de multiples présentations avec nos partenaires, notamment lors de la conférence du Conseil des télécommunications du Pacifique, du Forum canadien sur la gouvernance de l’Internet et de l’IGF-USA, a montré au monde entier que les réseaux communautaires étaient une solution pour connecter tout le monde L’histoire couronnée de succès d’un réseau déployé à Pu’uhonua o Waimanolo, Hawaii, en 2019 sera publiée sous forme d’étude de cas début 2021, afin d’aider davantage de personnes à comprendre comment les communautés construisent leurs propres réseaux.

Enfin, nous avons travaillé avec nos partenaires tribaux sur la Fenêtre de Priorité Tribale (TPW) de la FCC consacrée au service éducatif à haut débit (EBS), qui permet aux tribus éligibles de demander gratuitement des bandes de spectre. Grâce à des actions de sensibilisation, notamment la création de ressources et l’organisation de séances d’information, nous avons aidé de nombreuses tribus à présenter leur candidature. Avec les partenaires d’AMERIND Risk Management Corporation et de la SCTCA, nous avons pu atteindre 193 tribus, représentant plus de 1,2 million de personnes. C’était la première occasion de ce genre pour les tribus de demander l’attribution d’un spectre qui leur permettrait d’utiliser leurs ondes et de connecter leurs communautés.

Activités mondiales

Tout au long de l’année, nous avons travaillé en étroite collaboration avec le Secteur du développement de l’Union internationale des télécommunications (UIT) et avons vu l’inclusion des réseaux communautaires dans les travaux en cours du groupe d’étude de l’UIT-D, où le Brésil a mentionné de nouveaux changements dans la politique réglementaire pour prendre en compte les RC, et dans un rapport sur l’accès au dernier kilomètre. Les réseaux communautaires ont également fait leur apparition dans le groupe de travail sur les modèles de financement du 21e siècle de la Commission du haut débit en matière de développement durable et au cours de la table ronde 1A sur la connectivité mondiale du groupe de haut niveau du secrétaire général des Nations unies sur la coopération numérique, en tant que solution d’accès complémentaire. Ils étaient également inclus dans les Recommandations COVID stratégiques et réglementaires pour souligner le rôle que les réseaux communautaires peuvent jouer à l’avenir. La leçon que nous avons tirée est que les partenaires sont essentiels à la construction d’un Internet plus vaste et à l’établissement de communautés qui soutiennent la connectivité.

Nous nous réjouissons de travailler davantage avec nos partenaires en 2021 !



Perspectives d’avenir

L’année 2020 a été remplie de défis et de réalisations, mais il reste encore bien du chemin à parcourir. Découvrez les réseaux communautaires et consultez notre plan d’action 2021 visant à garantir que l’Internet soit accessible à tous.


Image du réseau communautaire phare de l’Argentine à El Cuy ©Christian O’Flaherty/Internet Society

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Réimaginer le Sommet sur les réseaux communautaires en Afrique pendant la pandémie de COVID-19
Réimaginer le Sommet sur les réseaux communautaires en Afrique pendant la pandémie de COVID-19
Réseaux Communautaires28 décembre 2020

Réimaginer le Sommet sur les réseaux communautaires en Afrique pendant la pandémie de COVID-19

Lors du Sommet virtuel sur les réseaux communautaires en Afrique, plus de 200 opérateurs de réseaux de connectivité locale ont...

Contribution des réseaux communautaires lors de la pandémie de COVID-19
Contribution des réseaux communautaires lors de la pandémie de COVID-19
Réseaux Communautaires28 juillet 2020

Contribution des réseaux communautaires lors de la pandémie de COVID-19

En juillet 2020, l'Internet Society a organisé le webinaire "Contribution des réseaux communautaires lors de la pandémie de COVID-19". Le...

Les réseaux communautaires au Mexique: pour nous-mêmes, avec nos propres ressources
Les réseaux communautaires au Mexique: pour nous-mêmes, avec nos propres ressources
Beyond The Net21 mars 2018

Les réseaux communautaires au Mexique: pour nous-mêmes, avec nos propres ressources

Les réseaux communautaires sont une question d'autonomie, ce qui a été démontrée par les communautés autochtones du Mexique et du...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde