Améliorer la confiance sur Internet : venir à bout des imperfections Thumbnail
‹ Retour
Renforcer la confiance 27 août 2019

Améliorer la confiance sur Internet : venir à bout des imperfections

Ryan Polk
Par Ryan PolkSenior Policy Advisor

Il nous arrive tous de prendre des décisions à la hâte lorsqu’on est soumis au stress. Une fois, j’ai fait un trou sur un sous-vêtement que j’avais pris pour une chemise, car j’étais très nerveux avant une présentation.

Internet pose plusieurs défis et peut parfois sembler être un endroit inquiétant. L’enquête mondiale sur la sécurité et la confiance dans Internet, menée par CIGI-Ipsos en 2019 a indiqué que 62 % des répondants n’avaient pas confiance dans l’Internet en justifiant leur position par l’absence de sécurité.

Quant vient le moment de faire face aux défis d’Internet, tout le monde, internautes moyens comme autorités, a tendance à se comporter de la même façon que je le fais avant mes présentations – en se montrant nerveux et en brandissant des résultats discutables.

Pour palier aux problèmes de sécurité, certaines autorités gouvernementales prennent, comme nous le savons, des décisions
qui peuvent représenter une menace potentielle pour Internet. Ces mesures peuvent affaiblir la sécurité numérique et créer une fracture. Des autorités sont même allées jusqu’à couper l’Internet dans leur pays. Ces actions qu’on peut comparer au fait de créer une tache de brûlé sur un vêtement au repassage ou d’être obligé de porter une chemise froissée à une présentation, semblent anodines, mais elles empirent les choses.

Les résultats du sondage mis en évidence dans notre rapport, intitulé « État de la confidentialité et de la confiance des utilisateurs en ligne », révèlent une situation semblable à celle des utilisateurs moyens.

Manifestant leur méfiance à l’égard d’ Internet, 18 % ont déclaré faire moins d’achats en ligne et 13 % recourent moins fréquemment à Internet. 49 % ont déclaré partager des informations moins personnelles en ligne. Je peux comprendre qu’on partage des informations moins personnelles en ligne. Je ne voudrais pas que tout le monde ait accès aux détails banals de ma vie par exemple. Le fait de recourir à l’auto-censure en ligne ou de limiter l’utilisation d’Internet, que ce soit pour des achats en ligne ou en général, peut avoir des résultats contreproductifs. Il est bien plus pratique d’acheter de nouveaux sous-vêtements en ligne en étant à l’abri du vol de carte de crédit.

Bien qu’Internet soit l’un des meilleurs outils dont disposent les utilisateurs pour se protéger en ligne, seulement 19 % d’entre eux ont déclaré ne pas faire un usage prononcé des outils de chiffrement ou des autres outils permettant de renforcer la protection de la vie privée et la sécurité. Grâce au chiffrement, nous pouvons obtenir des données sur toute personne sur laquelle nous souhaiterions avoir des informations et sans que personne n’y ait accès ou ne les intercepte.

Comment pouvons-nous inciter un plus grand nombre de personnes à recourir au chiffrement pour mieux se protéger en ligne ?

  • Facilitez l’utilisation. Il faut que plus d’entreprises puissent intégrer un chiffrement de bout en bout dans leurs services, en l’activant par défaut et en le rendant plus facile à utiliser. Après mon échec de repassage, j’ai fait la même chose, et j’ai acheté quelques-unes de ces chemises à boutons qui sont “infroissables”.
  • Défendez le chiffrement. Lorsque les gouvernements tentent d’affaiblir les technologies de chiffrement pour faciliter l’accès aux gouvernements, ils mettent davantage en danger la sécurité de chacun d’entre nous. Pouvez-vous imaginer si les seuls fers à repasser que nous étions autorisés à avoir étaient ceux qui sont réglés à une température basse ? Personne n’aurait de chemises non froissées – sauf celles dont les fers à repasser sont vendus au marché noir.
  • Enseignez aux autres le chiffrement. Enseigner aux autres la valeur du chiffrement et comment utiliser les services cryptés est une étape cruciale vers un Internet plus sûr. Mes parents m’ont appris la valeur d’une chemise non froissée et comment y arriver.

Je n’ai jamais été bon au repassage, mais je sais comment m’y prendre et je dispose du matériel qu’il faut pour obtenir des chemises impeccables. Il en est de même pour les utilisateurs d’Internet qui doivent utiliser le chiffrement au quotidien. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons profiter d’une sécurité plus efficace et d’une expérience de navigation plus sûre sur Internet.

Consultez notre rapport, The State of User Privacy and Trust Online, et suivez ces 5 étapes pour vous assurer d’être aussi en sécurité que possible!


Ipsos a mené la 5ème enquête mondiale annuelle CIGI-Ipsos sur la sécurité et la confidentialité de l’Internet pour le compte du groupe de réflexion canadien, soit, le Centre pour l’innovation dans la gouvernance internationale (CIGI) en partenariat avec l’Internet Society (ISOC) et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Les résultats sont le fruit de plus de 25 000 entretiens avec des utilisateurs d’Internet dans 25 économies sur des questions liées à la sécurité et à la confidentialité de l’Internet.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Cryptage 9 juin 2021

Faire face à la tentative de contournement du cryptage par l’Europe

Fin 2020, alors que le Portugal se préparait à prendre la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (UE),...

Cryptage 27 avril 2021

Dystopie numérique : Comment les incitations à la création de portes dérobées au cryptage endommageraient l’Internet pour tout le monde

Un peu plus d’un an après le début de la pandémie de COVID-19, notre dépendance aux communications privées, sûres...

Cryptage 13 avril 2021

Ne créez pas de failles dans notre bouclier de sécurité numérique

Dans quelques jours à peine, l’Union européenne nous privera de la possibilité de donner notre avis sur une initiative...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde