Nouvelles des membres : Le chapitre d’Israël fait pression pour un meilleur accès à l’Internet Thumbnail
‹ Retour
Qui sommes nous 13 août 2021

Nouvelles des membres : Le chapitre d’Israël fait pression pour un meilleur accès à l’Internet

Grant Gross
Par Grant GrossTechnology Reporter

Plus de haut débit, s’il vous plaît : le chapitre israélien de l’Internet Society a contacté le gouvernement israélien au sujet d’un certain nombre de problèmes affectant le service haut débit du pays. Commentant le projet de l’opérateur de télécommunications Bezeq de déployer la fibre optique à large bande dans 80 % des foyers du pays d’ici à six ans, le chapitre a déclaré que le ministère des Communications devrait procéder à un examen du plan de déploiement en fonction des données. Le chapitre encourage également le ministère à aller de l’avant avec des propositions visant à contrôler la couverture cellulaire fournie par les opérateurs comme une condition de leurs licences de spectre. Il a ajouté que les informations sur la qualité de la couverture cellulaire existante devraient être publiées.

Pouvoir excessif : Israël n’est pas le seul chapitre de l’Internet Society à avoir commenté la politique gouvernementale ces derniers temps. Le chapitre d’Hong Kong s’est inquiété d’un projet de loi chinois contre le « doxing » (la divulgation de données personnelles) qui, selon lui, donnera au commissaire à la protection de la vie privée un « pouvoir excessif ». Ce projet de loi portera également atteinte à la libre circulation de l’information à Hong Kong et ira à l’encontre des principes d’un Internet ouvert et sans restriction promus dans le monde entier, a déclaré le chapitre. Il s’inquiète également d’un projet de loi plus vaste concernant la protection de la vie privée pour les mêmes raisons.

Sécuriser l’Internet : Le chapitre de la République dominicaine a commenté un effort du Cybersecurity Management Law Project visant à améliorer la cybersécurité dans le pays. Selon le chapitre, toute politique liée à la cybersécurité devrait également promouvoir la neutralité du réseau, permettre la libre circulation des informations en ligne et utiliser des architectures ouvertes.

Promouvoir le cryptage : Deux chapitres en Afrique ont parlé de l’importance d’un cryptage fort. En Ouganda, le professionnel de l’informatique Ambrose Etigu a écrit sur le rôle du cryptage dans un monde de plus en plus connecté. Le rythme des innovations numériques, associé à la pandémie de COVID-19, a entraîné une dépendance majeure à l’égard de l’internet et des technologies de l’information, a-t-il écrit. « Tout effort visant à bouleverser l’ordre des choses déséquilibrera la vie humaine et fera vaciller ce dont nos vies dépendent intensément. Le cryptage reste le remède. » Le chapitre de Madagascar a également écrit récemment sur l’importance du cryptage, avec un explicatif sur son fonctionnement.

Rejoignez le mouvement mondial ! Devenez membre.
‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Qui sommes nous 26 juillet 2021

Passage de pouvoir au prochain président du conseil d’administration

Lors de l’AG (assemblée générale annuelle) 2016 de l’Internet Society, j’ai été élu président du conseil d’administration par les...

Qui sommes nous 25 mai 2021

Ouverture des nominations ! Prix Jonathan B. Postel 2021

Connaissez-vous quelqu'un qui a apporté une contribution exceptionnelle et soutenue au service de la communauté Internet ? Désignez cette...

Qui sommes nous 11 mai 2021

Nous sommes l’Internet Society : notre impact en 2020

S’il restait des doutes quant à l’importance de l’accès à Internet pour tous, 2020 les a balayés. Alors que...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde