La semaine des nouvelles sur Internet : Pas d’Internet, pas de vaccin Thumbnail
‹ Retour
Technologie 15 février 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Pas d’Internet, pas de vaccin

Grant Gross
Par Grant GrossTechnology Reporter

Accès malsain : Les personnes n’ayant pas accès à Internet aux États-Unis, notamment certaines minorités raciales, pourraient ne pas recevoir les vaccins contre le COVID-19, suggère The Conversation. Aux États-Unis, la plupart des inscriptions pour se faire vacciner se font en ligne, moins de personnes âgées issues de communautés minoritaires mal desservies ont donc pu prendre rendez-vous. En outre, les personnes n’ayant pas accès à Internet ont manqué d’autres ressources sanitaires pendant la pandémie, car l’utilisation des services de télésanté a monté en flèche au cours de cette dernière.

Permission d’être social : Le sénateur mexicain Ricardo Monreal a proposé une réglementation pour les entreprises de réseaux sociaux qui les obligerait à « demander une autorisation » à l’autorité de régulation des télécommunications du pays afin de pouvoir continuer à opérer dans ledit pays, rapporte Reuters. L’Association latino-américaine de l’Internet proteste contre cette proposition, affirmant qu’elle violerait l’accord États-Unis-Mexique-Canada et créerait des barrières commerciales injustifiées.

La vente ne se fera pas : Le président américain Joe Biden a suspendu la vente proposée de TikTok par le propriétaire chinois ByteDance à Oracle et Walmart après que l’ancien président Donald Trump a exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de l’application, rapporte NPR. Trump avait proposé d’interdire l’application de partage de vidéos à moins qu’elle ne soit vendue, mais l’administration Biden va entreprendre « une vaste enquête sur la façon dont les entreprises technologiques chinoises pourraient potentiellement représenter un risque pour la vie privée et la sécurité des données des Américains ».

Payer pour les actualités : Microsoft soutient une proposition australienne qui obligerait les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et autres services technologiques à payer pour les informations qu’ils diffusent, rapporte The Hill. Microsoft a exhorté les États-Unis à adopter une réglementation similaire. « Les États-Unis ne devraient pas s’opposer à une proposition australienne créative qui renforce la démocratie en exigeant que les entreprises technologiques soutiennent une presse libre. Ils devraient plutôt s’en inspirer », a déclaré le président de Microsoft, Brad Smith, dans un billet de blog.

Viens, mon petit chat : L’ère de la réunion de Zoom est synonyme de nombreux problèmes potentiels. L’avocat texan Rod Ponton a récemment accidentellement activé un filtre de chaton sur son visage alors qu’il participait à une audience en ligne, observe l’Independent. Alors qu’il s’efforçait de retirer le filtre, il a déclaré au juge qu’il était, en effet, humain. « Je suis ici en direct, je ne suis pas un chat. »

Découvrez comment vous pouvez contribuer à réduire la fracture numérique mondiale.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Technologie 6 septembre 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Le haut débit par satellite pourrait contourner les blocages d’Internet

Éviter les obstacles : Une nouvelle génération de services à haut débit par satellite pourrait être en mesure de...

Technologie 17 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Les États-Unis subventionnent le haut débit

Petit coup de pouce : Le gouvernement américain accorde une subvention de 50 dollars par mois pour le haut...

Technologie 10 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : De nombreux habitants des États-Unis soutiennent le haut débit communautaire

De la communauté : Un nouveau sondage de Morning Consult révèle que plus de la moitié des résidents américains...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde