Faire un don
Les jeunes ont aussi besoin de cryptage Thumbnail
‹ Retour
Cryptage 28 avril 2020

Les jeunes ont aussi besoin de cryptage

Noelle Francesca De Guzman
Par Noelle Francesca De GuzmanSenior Advisor, Policy and External Engagement

La plupart des pays ayant imposé des mesures de confinement, les enfants passent probablement plus de temps que jamais en ligne. Entre les salles de classe virtuelles et le temps passé avec leurs amis sur les réseaux sociaux, de nombreux enfants dépendent d’Internet pour maintenir un semblant de vie normale en dépit de la crise sanitaire mondiale.

Tandis que les parents s’inquiètent de l’impact que cela pourrait avoir sur le bien-être de leurs enfants, les experts estiment que plus les jeunes passent de temps devant un écran, plus ils risquent également d’être exposés à des situations dangereuses en ligne.

En Asie-Pacifique, un récent rapport de l’UNICEF a révélé que 32 % des enfants âgés de 10 à 17 ans au Bangladesh ont été victimes de cyberintimidation, de violence et de harcèlement en ligne. Par ailleurs, une étude McAfee en Inde a révélé que 70 % des jeunes ont publié leurs données personnelles sur Internet, faisant d’eux une cible facile pour les cybercriminels.

En début de mois, l’Internet Society a organisé un court webinaire intitulé Les enfants, l’Internet et le COVID-19pour montrer aux parents comment ils peuvent protéger la vie privée et la sécurité de leurs enfants en ligne grâce au cryptage.

Le cryptage est un moyen de “brouiller” les informations afin de les rendre illisibles pour les acteurs malveillants qui pourraient vouloir y accéder. Il fonctionne à peu près comme les codes que nous utilisions lorsque nous étions enfants pour nous envoyer des messages secrets – mais en mieux. Le cryptage protège nos e-mails, nos messages en ligne et même nos coordonnées bancaires – une protection essentielle alors que les cyber-attaques se multiplient dans le contexte de la pandémie.

L’une des choses les plus importantes qu’un parent puisse faire pour assurer la sécurité de son ou ses enfants est de choisir uniquement des applications de messagerie qui sont cryptées de bout en bout, comme Signal, WhatsApp et Telegram. Ils doivent également enseigner à leurs enfants à ne visiter que les sites web dont l’URL comporte une icône de verrouillage, qui indique que la page et les informations envoyées et reçues ont été cryptées. Il est tout aussi primordial d’apprendre aux enfants à définir des mots de passe longs et forts – il peut s’agir de phrases combinant lettres, chiffres et symboles – pour leurs comptes en ligne et leurs appareils.

Il y a trois ans, 90 % des jeunes interrogés par l’UNESCO estimaient qu’il fallait leur donner les bons outils pour se protéger sur l’internet. Et pourtant, certains gouvernements menacent de leur retirer l’un de leurs outils les plus puissants pour y parvenir.

Alors que nous élevons la prochaine génération d’internautes compétents et responsables, assurons-nous que les enfants puissent continuer à utiliser le cryptage comme bouclier protecteur pour se protéger en ligne.

Si vous souhaitez obtenir d’autres conseils sur la manière d’assurer la sécurité des enfants en ligne dans le cadre du COVID-19, veuillez regarder notre webinaire, désormais disponible sur nos chaînes Facebook et YouTube.

Envie de vous joindre à un mouvement mondial de personnes qui s’efforcent de faire en sorte que les gouvernements ne nous privent pas de nos outils numériques les plus performants pour assurer notre sécurité et celle de nos enfants en ligne ? Devenez membre de l’Internet Society dès aujourd’hui.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Internet plus adapté pour les enfants kenyans
Internet plus adapté pour les enfants kenyans
Beyond The Net27 mars 2018

Internet plus adapté pour les enfants kenyans

Contrairement à la plupart des enfants de son âge, Alex Bahati, 16 ans, a le privilège d'avoir un téléphone intelligent...

Chaque jour devrait être la Journée mondiale pour un Internet plus sûr
Chaque jour devrait être la Journée mondiale pour un Internet plus sûr
Renforcer la confiance11 février 2020

Chaque jour devrait être la Journée mondiale pour un Internet plus sûr

La Journée pour un Internet plus sûr est l'occasion pour les personnes et les organisations du monde entier d'unir leurs...

Faisons d'Internet un endroit sûr pour tous
Faisons d'Internet un endroit sûr pour tous
Développer l'Internet6 février 2018

Faisons d’Internet un endroit sûr pour tous

Ash Ball, un jeune australien, travaille à mettre fin au harcèlement en ligne dans le cadre de l'équipe du projet...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde