Faire un don
Le Hackathon au Sommet Africain de l’Internet se focalise sur le temps, les communications véhiculaires et la programmabilité du réseau Thumbnail
‹ Retour
Améliorer la sécurité technique 3 mai 2018

Le Hackathon au Sommet Africain de l’Internet se focalise sur le temps, les communications véhiculaires et la programmabilité du réseau

Kevin G. Chege
Par Kevin G. ChegeInternet Development Manager for Africa

Nous sommes heureux d’annoncer que le 2e Hackathon@AIS se tiendra à Dakar, au Sénégal, du 9 au 10 mai, aux côtés du Sommet de l’Internet en Afrique. Les participants de 14 pays ont confirmé leur venue et travailleront sur des activités centrées sur trois thèmes principaux:

  • Le protocole Network Time (ou NTP)
  • Communication sans fil dans les environnements véhiculaires, basée sur des systèmes de transport intelligents
  • Programmabilité du réseau

Travailler sur des normes Internet ouvertes implique un effort de collaboration par lequel des personnes de différents horizons apportent leur contribution et leur expertise afin d’améliorer Internet. Ce travail est axé sur des objectifs communs assortis d’échéanciers. Il est principalement effectué par des personnes œuvrant ensemble en utilisant Internet (et des outils en ligne), depuis différents lieux géographiques. Parfois, de courts événements appelés hackathons, placent des experts dans le même lieu pour qu’ils travaillent ensemble afin de résoudre un problème ou de développer un nouveau produit dans un court laps de temps.

L’année dernière, le Bureau régional africain de l’Internet Society, en collaboration avec l’AFRINIC, a organisé un hackathon au Kenya, au cours du Sommet Africa Internet 2017. En Afrique, les travaux sur l’élaboration de normes Internet ouvertes sont peu nombreux, seuls quelques experts de la région ayant publié des RFC (Request For Comments). L’un des principaux objectifs du hackathon est d’encourager les ingénieurs de la région à apprendre et à participer à l’élaboration des normes ouvertes, comme cela se fait à l’IETF parmi les autres organismes de normalisation ouverts. L’événement de l’année dernière a attiré 38 participants de 12 pays africains différents.

Sur la base du succès de l’événement de l’année dernière, 278 participants de divers pays africains ont demandé à participer cette année. En raison du nombre limité de places, des nombreux candidats ne pourront s’y retrouver en personne mais pourront participer à distance.

Des experts des différents domaines seront sur place pour guider les sujets du Hackathon, dont Loganaden Velvindron, qui travaille actuellement à AFRINIC en tant que membre de l’équipe informatique et ingénierie. En dehors des heures de travail, Logan a dirigé quelques hackathons avec l’équipe  http://hackers.mu, où les ingénieurs et les étudiants de Maurice travaillent ensemble pour améliorer le fonctionnement d’Internet. Loganaden dirigera la piste du protocole Network Time.

Nabil Benamar, professeur agrégé de réseaux informatiques basé au Maroc, dirigera la piste axée sur la communication sans fil dans les environnements véhiculaires. Nabil est un expert IPv6 (certifié he.net) et formateur IPv6 auprès de nombreuses organisations internationales (RIPE / MENOG, AFRINIC et Agence Universitaire de Francophonie). Nabil est également l’auteur de plusieurs articles de revues Internet de l’IETF et travaille actuellement sur les systèmes de transport intelligents. Il est co-auteur d’un projet de l’IETF sur la communication sans fil dans les environnements véhiculaires.

Charles Eckel est un développeur évangéliste passionné d’open source et de standards. Il dirige le Centre de développement Open Source de DevNet (https://developer.cisco.com/site/opensource/), qui se concentre sur les principales contributions Open Source de Cisco, son utilisation et ses engagements communautaires. Il a introduit les hackathons open source à l’IETF (https://www.ietf.org/how/runningcode/hackathons/) et au MEF (http://www.mef.net/community-industry/lso-hackathon), révolutionnant la façon dont ces SDO opèrent et unissent les logiciels libres aux standards pour maximiser le rythme et la pertinence des deux. Charles dirigera la piste de la Programmabilité du Réseau au hackathon.

Ce hackathon aura lieu à l’hôtel Radisson Blu de Dakar, qui est également l’hôtel où se tiendra le Africa Internet Summit. La page Web de l’événement est ici:

https://hackathon.internetsummitafrica.org/

Nous sommes impatients de participer à ce hackathon et si vous le souhaitez aussi, en personne ou à distance, merci de vous inscrire au forum de l’événement pour recevoir les modalités de participation.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Fiches sur les politiques publiques de Internet Society disponibles en français
Fiches sur les politiques publiques de Internet Society disponibles en français
Améliorer la sécurité technique29 mars 2016

Fiches sur les politiques publiques de Internet Society disponibles en français

Nous sommes heureux de vous informer que grâce aux efforts et à la collaboration de notre communauté, nous lançons aujourd¹hui...

Un pas de plus vers notre mission
Un pas de plus vers notre mission
Qui sommes nous7 janvier 2019

Un pas de plus vers notre mission

Plus de la moitié de la planète est désormais connectée à Internet. Selon une estimation récente, près de 4 milliards...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde