Faire un don
Cinq mois après le passage des ouragans, le monde devrait faire encore plus pour reconnecter les Caraïbes Thumbnail
‹ Retour
Connecter le monde 2 février 2018

Cinq mois après le passage des ouragans, le monde devrait faire encore plus pour reconnecter les Caraïbes

Shernon Osepa
Par Shernon OsepaManager, Regional Affairs for Latin America & The Caribbean Bureau

En 2017, nous avons assisté à l’une des saisons des ouragans les plus actives enregistré dans l’histoire des Caraïbes. Cinq mois sont passés depuis que les ouragans Irma et Marie ont dévasté une partie des Caraïbes. Il reste toujours beaucoup trop des personnes sans Internet et tout ce qu’il apporte. Aujourd’hui, nous publions un instantané d’informations provenant de la région dans un nouveau document intitulé Rapport de terrain : la connectivité dans les Caraïbes après le passage des ouragans (Report from the Field: Post-Hurricane Connectivity in the Caribbean)

La réponse internationale à cette catastrophe naturelle a été au mieux mitigée et, même si plusieurs entités ont tendu la main à la région, un certain nombre de difficultés ont empêché la mise en oeuvre d’une assistance rapide et fluide, notamment en raison d’un manque de coordination. Dans certains cas, la réponse des autorités a été lente ou insuffisante, voire les deux. Le fait que certaines parties des Caraïbes soient encore privées de connexion Internet aussi longtemps après le passage dévastateur des ouragans indique clairement que la réponse mondiale à cette catastrophe n’a pas été à la hauteur. Dans certains pays, la solidité des infrastructures de télécommunications qui constituent la base des services Internet peut également être remise en question.

Le monde dispose de ressources qui lui permettraient d’en faire davantage. 

Nous pensons que la réaction des gouvernements ne devrait pas être limitée par des différences politiques ou des obstacles formels. La vie des populations, leurs souffrances et les opportunités qui s’offrent à elles requièrent une action immédiate et tous les acteurs concernés doivent travailler de concert pour faire en sorte que la réponse apportée dans les cas à venir intervienne à la fois en temps voulu et de manière appropriée. Il est tout simplement inacceptable que tant de personnes n’aient toujours accès ni à l’Internet ni à l’électricité. Il est temps de recentrer et de réaffirmer notre engagement collectif envers la région des Caraïbes.

Nous demandons aux gouvernements, aux entreprises, aux établissements d’enseignement, aux ONG et autres, dans la région et dans le monde, de se joindre à nous avec une détermination et un engagement renouvelés pour reconnecter les Caraïbes et construire une infrastructure plus résiliente qui aidera la région à se remettre plus rapidement de la prochaine série d’ouragans.

L’Internet Society montrera l’exemple en :

1. Nouer des partenariats avec des entités qui cherchent à améliorer la résilience des infrastructures de télécommunications et d’Internet. Dans ce cadre, l’Internet Society a été intégrée comme membre de la Commission pour la résilience des réseaux des Caraïbes (Commission for Caribbean Network Resilience), établie par la CTU. Je m’y rendrai personnellement et j’y serai notre représentant. Afin de partager mon expertise dans le domaine des télécommunications et de la politique lié à l’Internet.

2. Nouer des partenariats avec des organisations caribéennes axées sur l’infrastructure des télécommunications. En particulier, nous sommes impatients de travailler avec le Comité sur les catastrophes naturelles de CANTO.

3. Créer un Fonds de secours « catastrophes » dans le cadre de notre programme de financement Au-delà du Net. Ce nouveau programme permettra aux sections de l’Internet Society situées dans les régions touchées par une catastrophe naturelle de demander des fonds pour des projets de rétablissement de la connectivité Internet. Nous annoncerons plus d’informations au cours des semaines à venir.

4. Assurer la participation de notre communauté à cet effort. Nous demanderons à nos sections, membres organisationnels et membres individuels de se joindre à nous pour que ce projet devienne une réalité.

La semaine prochaine, je participerai à l’assemblée générale annuelle de CANTO qui se tiendra à Trinité-et-Tobago (du 4 au 6 février 2018) . J’ai hâte d’y discuter de ces idées avec de nombreux participants.

À l’Internet Society, nous pensons que les possibilités économiques, sociales, d’éducation et de communication qu’Internet offre sont essentielles à notre société actuelle. Nous estimons que les pannes d’Internet, qu’elles soient dues à des catastrophes naturelles ou à des fermetures gouvernementales, nuisent à la population des régions concernées et que la connectivité doit être rétablie le plus tôt possible. Au-delà de cela, l’infrastructure Internet doit être la plus résistante possible afin de résister autant que faire ce peu à ce genre d’événements.

Nous sommes impatients de travailler avec nos membres et partenaires pour créer une région des Caraïbes reconnectée et plus résistante. N’hésitez pas à partager notre nouveau rapport et à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour contribuer à rétablir la connectivité dans cette région.#ReconnectTheCaribbean.

https://www.internetsociety.org/reconnect-the-caribbean/


Image credit:  © Commonwealth Secretariat on Flickr – CC BY-NC 2.0

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Nos actions pour le relèvement après Dorian
Nos actions pour le relèvement après Dorian
Connecter le monde6 septembre 2019

Nos actions pour le relèvement après Dorian

Une fois de plus, le monde assiste au déchaînement destructeur d’une catastrophe naturelle. Cette fois, son nom est Dorian. Ce...

L'Internet Society accueille avec satisfaction le Chapitre de la Dominique
L'Internet Society accueille avec satisfaction le Chapitre de la Dominique
Façonner l'avenir d'Internet28 février 2019

L’Internet Society accueille avec satisfaction le Chapitre de la Dominique

Un nouveau Chapitre de l'Internet Society a été créé au sein du Bureau régional pour l'Amérique latine et les Caraïbes....

Las Marías of Azacualpa: Internet pour faire entendre la voix des femmes
Las Marías of Azacualpa: Internet pour faire entendre la voix des femmes
Beyond The Net2 août 2018

Las Marías of Azacualpa: Internet pour faire entendre la voix des femmes

Azacualpa Yamaranguila, un village de la région d'Intibuca au Honduras, fait la fête. La raison est la suivante. Samedi dernier...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde