L’appairage africain, clé du maintien du trafic local Thumbnail
‹ Retour
Les points d’échange Internet 22 août 2022

L’appairage africain, clé du maintien du trafic local

Gaelle Fall
Par Gaelle FallCommunications and Advocacy Advisor

Les points d’échange Internet constituent une partie importante de l’Internet, car ils améliorent les connexions pour les personnes et les entreprises tout en favorisant l’essor des économies. Un seul point d’échange Internet (IXP) permet de desservir de nombreuses communautés, en fonction de la taille de leur marché numérique et de leurs limites géographiques. En Afrique, cependant, de nombreuses personnes se connectent à un trafic Internet qui zigzague entre des sites éloignés avant de les atteindre, ce qui leur coûte cher et se traduit par des connexions Internet lentes et coûteuses.

L’Afrique, en tant que marché émergent, doit encore faire de nombreux efforts, non seulement pour mettre en place l’infrastructure, mais encore pour renforcer les capacités d’exploitation et de maintenance de ces IXP. Ce problème est particulièrement épineux dans les pays enclavés, comme le Tchad, dont le trafic Internet passe par la France. En revanche, l’Europe, dont la superficie représente un tiers de celle de l’Afrique et dont la population est légèrement inférieure à la moitié, compte plus de 255 points d’échange actifs. Il en ressort que la taille du marché numérique, un nombre varié d’IXP et le nombre d’opérateurs de réseau sont importants.

La collaboration et la confiance entre les membres de la communauté Internet mondiale peuvent fort heureusement contribuer à combler ce fossé en matière d’infrastructure. Les événements d’appairage régionaux en sont la clé. Dans le cadre de tels événements, des personnes issues de tous les domaines technologiques se retrouvent pour élaborer des solutions concrètes. En faisant se rencontrer les bonnes personnes, ces idées peuvent commencer à prendre forme.

Au début de l’année, nous nous sommes engagés à concrétiser le projet « 50/50 », un plan ambitieux visant à maintenir au moins la moitié du trafic Internet dans les économies émergentes au niveau local d’ici 2025. Une fois cet objectif atteint, les personnes qui en ont le plus besoin disposeront d’un Internet plus rapide, plus puissant et plus abordable. L’amélioration de l’infrastructure Internet en Afrique est une pierre angulaire de cette vision. Au cours des prochaines années, elle permettra de connecter des millions de personnes à l’Internet et aux opportunités qui en découlent.

Chaque année, plusieurs événements régionaux d’appairage ont lieu en Afrique : le South African Peering Forum, le Central African Peering Forum et le West African Peering Forum. Tous les participants sont les bienvenus, des fournisseurs d’infrastructure aux fournisseurs de services Internet, des points d’échange Internet aux opérateurs de téléphonie mobile, des fournisseurs de contenu aux grands réseaux d’entreprise, des décideurs politiques aux régulateurs de l’Internet, et même des simples passionnés de technologie.

Ces rencontres régionales d’appairage précèdent et impulsent l’événement annuel d’appairage le plus important d’Afrique : Le Forum africain sur le peering et l’interconnexion (AfPIF). Cette année, l’AfPIF se déroule du 23 au 25 août à Kigali, au Rwanda. Après une brève interruption due à la pandémie mondiale de COVID-19, l’événement se tiendra de nouveau sous forme présentielle. (Les participants ont le choix d’être présents à Kigali ou à distance).

L’AfPIF se concentre sur la dynamique de l’interconnexion Internet, la distribution de contenu et les obstacles au transit aux niveaux local et régional. Elle entend promouvoir le développement de l’interconnexion nationale et transfrontalière en offrant à la communauté technique africaine une occasion unique d’analyser les défis et les opportunités de l’interconnexion.

L’appairage Internet, l’échange de trafic et l’infrastructure numérique sont au cœur de la transformation numérique accélérée en Afrique. Aussi est-il essentiel que les membres de la communauté Internet se réunissent en personne pour comprendre les progrès réalisés et le chemin à parcourir. Liquid Intelligent Technologies joue un rôle déterminant dans le secteur des technologies, des médias et des télécommunications. Nous sommes fiers de parrainer l’AfPIF 2022 en tant que sponsor platine.
Ben Roberts, directeur général de la technologie et de l’innovation chez Liquid Intelligent Technologies.

Sans le soutien de sponsors comme Liquid, Meta, Google, Flexoptix, BSC et bien d’autres, les événements d’appairage africains comme l’AfPIF seraient impossibles. Les collaborations forgées lors de l’AfPIF contribuent à améliorer la résilience, la qualité et le coût de l’accès à Internet dans toute la région. Ces efforts s’inscrivent dans notre vision commune d’un Internet ouvert, sécurisé, digne de confiance et connecté au monde entier pour tous.

Ne manquez pas cette occasion ! Inscrivez-vous à l’AfPIF dès aujourd’hui.

Droit d’auteur de l’image : ©Nyani Quarmyne

‹ Retour

Clause de non-responsabilité : Les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et peuvent ou pas refléter la position officielle de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 25 janvier 2022

GOMIX permet à des millions de personnes dans l’est de la RDC d’accéder à un Internet plus rapide et moins coûteux

GOMIX est le troisième point d’échange Internet (IXP) de la République démocratique du Congo

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 15 juin 2021

Stratégies réussies pour la création et la croissance des IXP

Comment le peering a-t-il évolué en Asie-Pacifique pour permettre aux gens de bénéficier d'une connectivité plus rapide, abordable et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 10 juin 2021

Soutenir les IXP en Asie-Pacifique : Nouveau partenariat avec l’Asia Pacific Internet Exchange Association

L'Internet Society et l'Asia Pacific Internet Exchange Association (APIX) s'engagent à travailler ensemble pour soutenir les communautés qui construisent...