Qu’est-ce que la fracture numérique ? Thumbnail
‹ Retour
Réseaux Communautaires 3 mars 2022

Qu’est-ce que la fracture numérique ?

João Paulo de Vasconcelos Aguiar
Par João Paulo de Vasconcelos AguiarCommunications and Outreach Manager - Latin America
Charlie MullerFormer Program Specialist, Internet Growth

Au sein de l’Internet Society, nous œuvrons au développement d’un Internet ouvert, connecté à l’échelle mondiale, sécurisé et digne de confiance. Ce travail consiste en grande partie à permettre à ceux qui en ont le plus besoin d’accéder à l’Internet, en réduisant la fracture numérique.

En quoi consiste précisément cette fracture numérique ? A priori, une réponse simple semble s’imposer : « le fossé entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas accès aux ordinateurs et à l’Internet » . En approfondissant la question, on s’aperçoit qu’il existe de nombreuses façons de mesurer la fracture. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une fracture, mais de plusieurs.

Nous vous proposons ci-dessous une brève synthèse de quelques-unes des approches utilisées pour aborder la fracture numérique et la calculer. Il n’existe pas de définition unique, mais certains moyens efficaces permettent de connecter les laissés-pour-compte et de s’attaquer à la fracture. La création de réseaux communautaires et la mise en place de conditions propices à leur développement sont une des solutions.

Qu’est-ce que la fracture numérique ?

La fracture numérique n’est pas un concept univoque. De manière générale, la fracture numérique est le fossé entre ceux qui ont accès à l’Internet et ceux qui n’y ont pas accès. Or, la fracture numérique est multiforme et comprend de nombreuses facettes telles que l’accès, le caractère abordable, la qualité et la pertinence. Comme l’a écrit Michael Kende, « la fracture numérique n’est pas binaire ». Les disparités en matière d’accès à Internet sont notamment dues aux facteurs suivants :

  • La disponibilité : Existe-t-il un accès à l’Internet dans votre région ? Existe-t-il un point de connexion à Internet à proximité ? Si oui, ceci n’est que la première étape.
  • L’accessibilité financière : Cet accès est-il abordable ? Quel est le coût par rapport à d’autres marchandises essentielles ? Quel pourcentage de votre revenu devez-vous consacrer à ce service ?
  • La qualité du service : Les vitesses de téléchargement en amont et en aval sont-elles suffisantes pour les besoins locaux des utilisateurs d’Internet ?
  • La pertinence : La communauté connectée dispose-t-elle des compétences et des technologies nécessaires ? La communauté comprend-elle et s’intéresse-t-elle à la pertinence de l’accès à Internet ? Existe-t-il des applications mobiles disponibles localement ? Existe-t-il un contenu dans la langue locale et pertinent pour les personnes de la communauté ?
  • Autres facteurs de fracture : Parmi les autres domaines susceptibles de créer des inégalités numériques citons la sécurité, l’interconnectivité, la culture numérique et l’accès aux équipements.

Ces écarts en matière de disponibilité, d’accessibilité financière, d’intérêt et de culture numérique se retrouvent aussi bien au niveau international qu’au niveau local.

Les pays qui affichent un taux de connectivité moyen élevé présentent néanmoins des inégalités flagrantes en zones rurales, reculées et même urbaines. Ces écarts vont souvent de pair avec d’autres disparités telles que les inégalités en matière de revenus et de genre. Aux États-Unis, par exemple, le taux de connectivité moyen est élevé, cependant les terres indigènes ne disposent pas d’un accès à l’Internet abordable et durable.

Dernières données en date concernant la fracture numérique

Il existe de nombreuses méthodes pour calculer les écarts d’accès à Internet. Chaque source utilise sa propre méthodologie en fonction de son champ d’application et de ses paramètres. Certaines sources s’intéressent à la saturation des appareils utilisés (comme les ordinateurs ou les smartphones) tandis que d’autres examinent les zones couvertes par les fournisseurs d’accès à Internet (FAI).

Toute méthodologie a ses limites, car les données ne peuvent rendre compte de la formidable complexité avec laquelle les gens utilisent l’Internet. En dépit de ces limites potentielles, plusieurs sources permettent de se faire une bonne idée des chiffres de la fracture numérique.

Selon la Commission des Nations unies sur le haut débit pour le développement durable, près de 3,6 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à l’Internet, quel que soit le critère utilisé. Cela représente quelque 4,1 milliards de personnes en ligne, soit près de 53,6 % de la population mondiale.

Source : https://public.tableau.com/profile/ituint#!/vizhome/ITUFactsandFigures2020/ITU2020

La fracture numérique aggrave d’autres fractures

Une question peut-être plus urgente que celle de savoir comment mesurer la fracture numérique est celle de savoir comment le manque d’accès peut aggraver d’autres fractures et inégalités. Les personnes privées de connectivité sont souvent celles dont les revenus sont les plus faibles. Un tel manque d’accès à Internet constitue un obstacle supplémentaire aux opportunités économiques et à la mobilité. De nombreuses autres inégalités socio-économiques sont à l’origine de la fracture numérique et y contribuent.

Il ne s’agit pas d’une fracture unique ou d’une situation bien définie, mais quelle que soit la manière dont on la considère, l’exclusion numérique a de multiples conséquences négatives. En voici quelques-unes :

La fracture numérique perpétue ces inégalités et bien d’autres encore. Il est donc d’autant plus important de combler ce fossé.

Les réseaux communautaires sont une solution complémentaire pour réduire la fracture numérique

La fracture numérique n’étant pas binaire, il n’existe pas de solution unique pour y remédier. Pendant des décennies, grâce aux modèles classiques, les gouvernements et le secteur privé ont réussi à fournir un accès à Internet à un large public.

Cependant, le reste de la population mondiale non connectée est la plus difficile à connecter à l’Internet. Elle vit souvent dans des zones à faible densité ou à faible revenu, où il n’est pas aussi rentable pour les grandes entreprises de fournir des services et de développer des infrastructures. Il en résulte un ralentissement de la croissance du nombre de connexions à l’Internet. Il est nécessaire de trouver des solutions innovantes pour améliorer la situation.

Les réseaux communautaires permettent de relever les défis posés par les nombreuses fractures numériques, en offrant un accès abordable à l’Internet à ceux qui en ont le plus besoin. Au-delà de mettre l’Internet à la portée de tous et à un prix abordable, les réseaux communautaires contribuent à réduire certaines des autres fractures mentionnées ci-dessus.

C’est ainsi que le fait d’apporter l’accès à l’Internet à une communauté atténue les disparités en matière de santé en mettant des options de télémédecine abordables à la disposition des zones rurales. C’est le résultat de l’initiative du projetEffective Broadband for Health de l’Internet Society au Népal. La connectivité a permis à d’autres communautés de constater des changements dans différents domaines à la fois, comme l’éducation, les soins de santé et l’agriculture dans le cas du réseau communautaire Murambinda au Zimbabwe.

Le processus de déploiement des réseaux communautaires prouve également que les membres de la communauté qui participent à la construction de leurs réseaux renforcent également leurs compétences numériques communes.

À Waimanalo, à Hawaï, le réseau a ouvert de nouvelles possibilités et a donné à la communauté la maîtrise de sa connectivité. John Garcia, membre de la communauté qui a joué un rôle clé dans le déploiement du réseau de Waimanalo, a déclaré : « De nombreux entrepreneurs ici peuvent désormais se connecter et travailler à domicile. Nous sommes passés de l’absence de connectivité à la connexion, puis à la possibilité de contrôler cette connexion et de l’étendre. »

Apprenez-en davantage sur les réseaux communautaires et sur la manière dont les communautés du monde entier réduisent la fracture numérique.
‹ Retour

Clause de non-responsabilité : Les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et peuvent ou pas refléter la position officielle de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 21 avril 2022

Ensemble, nous avons changé la donne : notre impact en 2021 

Le rapport d'impact 2021 de l'Internet Society suit la progression de nos actions, et celle des actions de la...

Développer l'Internet 2 février 2022

Qu’est-ce qu’un système satellitaire LEO et peut-il aider à construire un Internet plus grand ?

Comment les systèmes satellitaires LEO peuvent-ils nous aider à construire un internet ouvert, connecté au monde entier, sécurisé et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 25 janvier 2022

GOMIX permet à des millions de personnes dans l’est de la RDC d’accéder à un Internet plus rapide et moins coûteux

GOMIX est le troisième point d’échange Internet (IXP) de la République démocratique du Congo