Sommet 2021 des réseaux communautaires d’Asie-Pacifique : Innover dans l’élaboration des politiques pour connecter les personnes non connectées Thumbnail
‹ Retour
Réseaux Communautaires 22 septembre 2021

Sommet 2021 des réseaux communautaires d’Asie-Pacifique : Innover dans l’élaboration des politiques pour connecter les personnes non connectées

Rajnesh Singh
Par Rajnesh SinghRegional Vice President - Asia-Pacific

L’Asie-Pacifique, qui abrite plus de la moitié de la population mondiale, est la région la plus vaste et la plus diversifiée du globe. Quatre de ses pays (la Chine, l’Inde, l’Indonésie et le Japon) représentent également plus de la moitié des abonnés mobiles dans le monde. Pourtant, une partie importante de la population n’est toujours pas connectée.

La pandémie mondiale qui sévit actuellement a fait apparaître clairement le rôle des technologies numériques et la nécessité urgente de fournir une connectivité abordable et accessible à tous.

Raccorder les personnes les plus difficiles à connecter reste un défi majeur, en particulier dans les zones où cela n’est pas commercialement viable pour les opérateurs de réseau. Ces dernières années, les réseaux communautaires (RC) sont devenus un moyen viable et pratique de connecter les communautés mal ou non desservies, en utilisant une approche communautaire à faible coût. Ces initiatives contribuent à la réalisation des objectifs d’accès universel et dotent les communautés des outils dont elles ont besoin pour tirer parti des possibilités offertes par le numérique, notamment l’enseignement et l’accès aux services administratifs en ligne.

À mesure que ces solutions gérées par les communautés évoluent, elles sont également confrontées à plusieurs défis qui nécessitent des considérations politiques et réglementaires.

En 2019, la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) et l’Internet Society se sont associées pour organiser le Sommet régional des réseaux communautaires d’Asie-Pacifique, qui a été couronné de succès, lors duquel nous avons eu un dialogue constructif entre les parties prenantes concernées qui a débouché sur une multitude de résultats positifs. Dans les coulisses de la pandémie mondiale qui perdure et de la forte dépendance aux technologies numériques qu’elle a engendrée dans tous les secteurs, nous nous sommes retrouvés en août pour accueillir l’édition 2021 du sommet.

Le sommet de cette année a rassemblé des parties prenantes de toute la région, notamment des gouvernements, le secteur privé, des organismes de financement et la société civile. Il a exploré les progrès réalisés en matière d’accès et de connectivité dans la région Asie-Pacifique depuis la première édition en 2019 et a présenté des études de cas sur la façon dont les réseaux communautaires ont aidé les gens, notamment pendant la pandémie. Il a également abordé la manière dont l’innovation politique et réglementaire peut être utilisée pour accélérer encore la connectivité de ceux qui en ont le plus besoin.

Une des conclusions encourageantes du sommet a été le soutien au plus haut niveau des réseaux communautaires par S.E. M. Mohamed Shareef, ministre d’État, ministère de l’Environnement, du changement climatique et de la technologie des Maldives. M. Shareef, qui est également président du comité directeur de l’autoroute de l’information Asie-Pacifique de la CESAP, a déclaré : « Les réseaux communautaires sont une excellente solution pour raccorder les personnes non connectées, car ils permettent de développer des solutions communautaires peu coûteuses pour les personnes vivant dans des endroits reculés. Ils se sont avérés efficaces pour contribuer aux objectifs d’accès universel et offrir des opportunités numériques aux communautés rurales. »

Vous pouvez lire la déclaration complète ici.

Le sommet a donné lieu à un grand nombre de discussions entre les parties prenantes et a permis de soulever d’importantes considérations sur la manière dont nous pouvons faire progresser nos objectifs communs en termes de connectivité abordable et accessible dans la région.

Consultez la synthèse des discussions et les principales conclusions pour en savoir plus.
‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 15 juin 2021

Stratégies réussies pour la création et la croissance des IXP

Comment le peering a-t-il évolué en Asie-Pacifique pour permettre aux gens de bénéficier d'une connectivité plus rapide, abordable et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 10 juin 2021

Soutenir les IXP en Asie-Pacifique : Nouveau partenariat avec l’Asia Pacific Internet Exchange Association

L'Internet Society et l'Asia Pacific Internet Exchange Association (APIX) s'engagent à travailler ensemble pour soutenir les communautés qui construisent...

Développer l'Internet 3 juin 2021

Coup de projecteur sur le Kenya Education Network, un défenseur de la communauté de peering en Afrique

Le Kenya Education Network (KENET) soutient les communautés qui développent l’infrastructure Internet au Kenya. En collaboration avec l’Internet Society,...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde