La semaine des nouvelles sur Internet : La Chine interdit les crypto-monnaies Thumbnail
‹ Retour
Technologie 27 septembre 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : La Chine interdit les crypto-monnaies

Grant Gross
Par Grant GrossTechnology Reporter

Pas de bitcoin : la Banque populaire de Chine, qui définit la politique monétaire et réglemente les institutions financières sur le continent, a interdit toute transaction en crypto-monnaie, rapporte la BBC. L’utilisation de crypto-monnaies « met sérieusement en danger la sûreté des actifs des personnes », a déclaré la banque. La Chine considère les crypto-monnaies comme un « investissement volatil et spéculatif » ainsi qu’un moyen facile de blanchir de l’argent, note l’article. Le commerce des crypto-monnaies est officiellement interdit en Chine depuis 2019, mais il se poursuit en ligne par le biais de bourses de change étrangères.

La censure augmente : L’Internet dans le monde est devenu moins libre au cours de l’année écoulée, les efforts des gouvernements pour encadrer le secteur des technologies entraînant davantage de censure et de surveillance, selon un rapport de Freedom House, détaillé dans le Washington Post. Dans le même temps, l’approche non interventionniste du gouvernement américain en termes de réglementation du secteur technologique a permis une hausse de la désinformation et des contenus conspirationnistes en ligne, indique le rapport. The Wire en Inde prend note des coupures régionales du service Internet par le gouvernement indien et de ses tentatives de censurer les sites Web, comme le détaille le rapport de Freedom House.

Suppression des entraves : Les blogueurs et producteurs de contenu pro-russes s’efforcent de trouver des moyens de contourner les sites de réseaux sociaux qui tentent de bloquer la désinformation, rapporte le Financial Times. Lorsque des sites comme YouTube démonétisent les chaînes pro-Kremlin, les producteurs de contenu font preuve de créativité. « Des chercheurs (…) ont découvert que les sections de commentaires des lecteurs de médias occidentaux tels que le Daily Mail, le Daily Express, Fox News et Der Spiegel sont de plus en plus manipulées par des propagandistes, qui désignent ensuite les commentaires pro-Kremlin comme une preuve de sympathie pour le gouvernement russe en Occident. »

En équipe : Un groupe de cinq petites villes du Maine coopèrent pour lancer un service municipal de haut débit, rapporte Government Technology. Le groupe de Waldo County prévoit de construire un réseau haut débit moyennant un coût de 7 à 10 millions de dollars, financé par des subventions et des obligations à revenus. « Dans le monde d’aujourd’hui, l’Internet à haut débit pour le travail, l’éducation, la télésanté, les loisirs et la communication est une nécessité, pas un luxe », déclare Pete Milinazzo, membre du conseil d’administration de la ville de Searsmont.

Découvrez comment vous pouvez contribuer à réduire la fracture numérique mondiale.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Technologie 6 septembre 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Le haut débit par satellite pourrait contourner les blocages d’Internet

Éviter les obstacles : Une nouvelle génération de services à haut débit par satellite pourrait être en mesure de...

Technologie 17 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Les États-Unis subventionnent le haut débit

Petit coup de pouce : Le gouvernement américain accorde une subvention de 50 dollars par mois pour le haut...

Technologie 10 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : De nombreux habitants des États-Unis soutiennent le haut débit communautaire

De la communauté : Un nouveau sondage de Morning Consult révèle que plus de la moitié des résidents américains...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde