La semaine des nouvelles sur Internet : Biden cherche comment rétablir l’Internet à Cuba Thumbnail
‹ Retour
Technologie 2 août 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Biden cherche comment rétablir l’Internet à Cuba

Grant Gross
Par Grant GrossTechnology Reporter

Le droit de protester : Le président américain Joe Biden cherche comment rétablir le service Internet à Cuba après que le gouvernement de ce pays ait fermé la plupart des services suite à des protestations à la mi-juillet, rapporte l’Associated Press. Le gouvernement cubain accuse les groupes anticastristes américains d’utiliser les réseaux sociaux, en particulier Twitter, pour faire campagne contre lui. Il affirme que Twitter n’a rien fait pour mettre fin à ces efforts. Comme nous l’avons évoqué la semaine dernière, plusieurs options pour rétablir l’accès à Internet sont sur la table, notamment les ballons Wi-Fi de Google qui ont été retirés du service.

Les nombreuses variantes des réseaux communautaires : Le Benton Institute for Broadband and Society a publié un article présentant six réseaux communautaires à haut débit aux États-Unis. Les réseaux communautaires à haut débit se déclinent en plusieurs modèles, certains étant déployés par des fournisseurs de services publics appartenant à la ville, d’autres créant des services d’accès libre sur le dernier kilomètre. Par ailleurs, parmi les autres nouvelles sur le déploiement du haut débit, Fox13new.com note que Google Fiber prévoit d’étendre sa présence au-delà de Salt Lake City à sept autres villes du nord de l’Utah.

Non aux logiciels espions : Suite à un autre événement de la semaine dernière, le fournisseur israélien de logiciels de piratage téléphonique NSO Group a temporairement interdit à ses clients gouvernementaux d’utiliser son logiciel de surveillance Pegasus, après que des informations aient révélé que ledit logiciel était utilisé pour espionner des militants des droits de l’homme, des journalistes et d’autres cibles douteuses, rapporte NPR. Des responsables israéliens se sont également rendus dans les bureaux de NSO « afin d’évaluer les allégations formulées à l’égard de la société », a déclaré le ministère de la Défense du pays.

Pas de cryptage ? Les autorités ukrainiennes ont saisi les serveurs du réseau privé virtuel du fournisseur canadien d’outils de protection de la vie privée Windscribe, or le service VPN n’était pas si privé que cela, rapporte Ars Technica. Windscribe n’avait pas crypté ses serveurs. Deux serveurs hébergés en Ukraine ont été saisis dans le cadre d’une enquête sur une activité présumée datant d’un an. Les serveurs étaient configurés pour utiliser un paramètre qui a été jugé non sûr en 2018. Oups.

Renseignez-vous sur la santé et la disponibilité de l’Internet. Internet Society Pulse rassemble des données provenant de sources fiables.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Technologie 6 septembre 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Le haut débit par satellite pourrait contourner les blocages d’Internet

Éviter les obstacles : Une nouvelle génération de services à haut débit par satellite pourrait être en mesure de...

Technologie 17 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : Les États-Unis subventionnent le haut débit

Petit coup de pouce : Le gouvernement américain accorde une subvention de 50 dollars par mois pour le haut...

Technologie 10 mai 2021

La semaine des nouvelles sur Internet : De nombreux habitants des États-Unis soutiennent le haut débit communautaire

De la communauté : Un nouveau sondage de Morning Consult révèle que plus de la moitié des résidents américains...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde