Vos réunions virtuelles sont-elles accessibles aux personnes handicapées ? Utilisez cette liste de contrôle pour le savoir Thumbnail
‹ Retour
Développer l'Internet 15 juillet 2020

Vos réunions virtuelles sont-elles accessibles aux personnes handicapées ? Utilisez cette liste de contrôle pour le savoir

La pandémie de COVID-19 a changé la façon dont les humains interagissent les uns avec les autres. En mettant l’accent sur une moindre interaction physique et une plus grande distanciation sociale, les institutions et les organisations planifient leurs activités et leurs réunions en ligne.

Les personnes handicapées représentent environ 15 % de la population mondiale, il est donc d’autant plus important de rendre ces réunions en ligne accessibles.

Le groupe d’intérêt spécial sur l’accessibilité (Accessibility SIG) de l’Internet Society vise à rendre l’Internet et les technologies qui l’accompagnent accessibles au plus grand nombre, indépendamment des handicaps. La fracture numérique n’est pas seulement une question d’accès à la technologie numérique, elle peut aussi être une question d’accès à la technologie et d’incapacité à l’utiliser. Nos produits numériques doivent être utilisables par tous. De nombreuses lois et la vision de l’Internet Society – l’Internet pour tous – exigent que nous offrions à chacun une expérience équitable.

L’Accessibility SIG prévoit une série de sept webinaires sur ce même sujet. Notre premier séminaire qui s’est tenu le 28 mai était intitulé « Quand la rhétorique rencontre la réalité : Accessibilité numérique, personnes handicapées et COVID-19« .

La façon dont nous concevons et créons nos produits numériques peut rendre difficile – et parfois impossible – l’accès des personnes handicapées aux services et aux informations qu’ils fournissent. L’accessibilité est la pratique consistant à concevoir des produits de manière à ce que tout le monde, quelles que soient ses capacités physiques ou cognitives, puisse les utiliser avec succès.

Il existe de nombreux types de handicaps différents, mais en ce qui concerne l’accessibilité du Web, les types les plus pertinents sont ceux qui affectent les yeux, les oreilles, les mains et le cerveau. (Parmi les exemples, on peut citer les handicaps visuels, la surdité, les handicaps physiques et les handicaps cognitifs).

Tous ces handicaps affectent de différentes manières les interactions avec les produits et services numériques. Chaque fois que vous communiquez des informations par voie numérique, vous devez tenir compte de l’accessibilité. L’accessibilité n’est pas seulement une préoccupation pour les sites Web, les applications et les réseaux sociaux. Elle doit être au cœur de tous les produits numériques, qu’il s’agisse de PDF, de présentations PowerPoint ou même d’événements virtuels. Pour les réunions virtuelles et les retransmissions Web, il est important de choisir une plateforme qui favorise l’accessibilité pour les personnes souffrant de handicaps moteurs, visuels, auditifs et cognitifs.

Avant d’organiser votre réunion, vous devez réfléchir aux points suivants :

La plateforme est-elle accessible ? Certains outils de participation à distance présentent des obstacles à l’accessibilité qui les rendent inutilisables par les personnes handicapées et incompatibles avec les technologies d’assistance.

Disposez-vous de sous-titres ou d’interprétations en langue des signes ?

Le matériel présenté est-il accessible à tous ? Les personnes malvoyantes utilisent un lecteur d’écran et ne peuvent pas voir un écran partagé ou une vidéo. Mettez tous les documents à disposition à l’avance ou fournissez un lien vers ceux-ci dans le chat.

Avez-vous demandé aux participants invités de quel type d’accessibilité ils ont besoin ? Vous pouvez inclure cette question dans le formulaire d’inscription.

Les intervenants auront-ils leur caméra activée ? Cela permet aux personnes qui savent lire sur les lèvres de suivre.

Leur éclairage est-il suffisant sur la personne qui parle ? Les personnes qui lisent sur les lèvres doivent être en mesure de voir les lèvres de l’interlocuteur.

Les intervenants utilisent-ils des arrière-plans virtuels ? Lorsque les gens utilisent des images comme arrière-plan virtuel, leur visage peut sembler moins défini.

Les intervenants portent-ils des couleurs sombres ? Suggérez-leur de porter des vêtements de couleur foncée pour que le contraste soit élevé. Sinon, un éclairage sur des couleurs claires délave le visage des gens.

L’Accessibility SIG plaide en faveur d’une approche de la conception et du développement axée sur l’accessibilité. Cela signifie que l’accessibilité n’est pas un sujet qui doit être abordé juste avant le lancement. Elle doit être une considération essentielle dès le début.

La première étape consiste à adopter des directives pour l’accessibilité des contenus Web, également connues sous le nom de WCAG. Ces directives, élaborées par le World Wide Web Consortium (W3C), décrivent les normes de développement, de conception et de contenu auxquelles les produits doivent satisfaire pour être totalement accessibles. Les directives WCAG comportent trois niveaux : A, AA et AAA. Le niveau A est le moins exigeant, tandis que le niveau AAA est le plus exigeant. L’Internet Society cherche à satisfaire aux normes de niveau AA, ce qui signifie qu’elle doit également satisfaire aux normes de niveau A.

Les guides et listes de contrôle suivants ont été créés par le gouvernement de New York pour aider les autres organismes de New York à créer des contenus accessibles. Nous les avons trouvés extrêmement utiles et nous recommandons de les utiliser :

Liste de contrôle de l’accessibilité du Web
Guide pour des réseaux sociaux accessibles
Guide pour des diapositives accessibles
Guide pour des documents accessibles
Guide pour des réunions virtuelles accessibles
Guide de description et de sous-titrage audio

Entre autres facteurs dans le domaine de l’Internet et de l’accessibilité numérique, de nombreuses choses dépendent de la communauté technique et des développeurs. Ainsi, si vous êtes un développeur et que vous développez un appareil ou un site Web, faites en sorte de ne pas priver plus d’un milliard de personnes dans le monde d’y accéder ou de l’utiliser. Nous encourageons tout le monde à adopter des pratiques d’accessibilité lors de la création de tout contenu numérique. Cela inclut les sites Web, les documents électroniques, les présentations, les vidéos, les publications sur les réseaux sociaux ou les réunions en ligne !

Rendre les réunions physiques accessibles à tous a toujours été un défi en raison de contraintes budgétaires et autres. Néanmoins, nous ne reculons jamais devant ce défi.

Rendre une réunion en ligne accessible aux personnes handicapées coûte beaucoup moins cher que de rendre une réunion physique accessible. Cela demande juste un peu de volonté et de considération !

Visitez la page de la boîte à outils sur l’accessibilité pour savoir comment vous pouvez contribuer à un Internet plus accessible.


Image ©Thiago Barletta via Unsplash

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 15 juin 2021

Stratégies réussies pour la création et la croissance des IXP

Comment le peering a-t-il évolué en Asie-Pacifique pour permettre aux gens de bénéficier d'une connectivité plus rapide, abordable et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 10 juin 2021

Soutenir les IXP en Asie-Pacifique : Nouveau partenariat avec l’Asia Pacific Internet Exchange Association

L'Internet Society et l'Asia Pacific Internet Exchange Association (APIX) s'engagent à travailler ensemble pour soutenir les communautés qui construisent...

Développer l'Internet 3 juin 2021

Coup de projecteur sur le Kenya Education Network, un défenseur de la communauté de peering en Afrique

Le Kenya Education Network (KENET) soutient les communautés qui développent l’infrastructure Internet au Kenya. En collaboration avec l’Internet Society,...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde