Les mesures prises dans le cadre du COVID-19 doivent inclure un financement massif de l’accès à l’internet par fibre optique Thumbnail
‹ Retour
Réseaux Communautaires 2 juin 2020

Les mesures prises dans le cadre du COVID-19 doivent inclure un financement massif de l’accès à l’internet par fibre optique

April Froncek
Par April FroncekSenior Editor, Content
Katie Jordan
Katie JordanFormer Director, Public Policy and Technology

À présent, nous sommes nombreux à nous rendre compte que l’accès à des choses fondamentales comme l’interaction sociale, les soins de santé, l’éducation dispensée dans des établissements scolaires et… l’Internet nous semblait aller de soi. Même s’il a toujours été un outil de valeur, l’internet est aujourd’hui une bouée de sauvetage qui offre à quelques privilégiés la possibilité de s’adapter et de maintenir un semblant de réalité et de connexion à leur emploi, aux services de santé, à leur famille et à leurs amis. Cependant, pour ceux qui n’ont pas accès à l’internet à haut débit, rapide et fiable, rester à la maison est vécu difficilement. L’année dernière, une analyse de Microsoft a indiqué que 162,8 millions d’Américains étaient privés d’accès à l’internet à haut débit. C’est inacceptable, et bien que les communautés continuent de prendre des mesures pour développer leurs propres réseaux, le Congrès doit montrer la voie en prenant les mesures nécessaires pour garantir que l’accès au haut débit soit disponible à un prix abordable pour tous les Américains.

Si certaines villes et certains États ont commencé à assouplir les mesures de confinement, un retour à la vie normale est encore loin.

Le Congrès a fait un premier pas important en adoptant la CARES Act, mais celle-ci n’est pas encore suffisante. Le HEROES Act et le COVID-19 DISASTER dans le Indian Country Act constituent une étape plus sérieuse pour répondre aux besoins de connectivité des localités, et nous applaudissons ces actions du Congrès. Le moment est maintenant venu de faire avancer cette législation essentielle, et rapidement, afin que les villes, les communes et les communautés tribales puissent commencer à se remettre des effets du COVID-19 et à bâtir leur économie numérique à une époque où notre avenir économique est incertain.

Ces projets de loi répondent à plusieurs objectifs en matière de politique d’accès, mais il reste encore beaucoup à faire. Avant que ces projets de loi, ou d’autres similaires, ne soient adoptés, il convient d’examiner les principales dispositions qui permettront aux membres des communautés de bénéficier directement desdites dispositions, et de ne pas seulement penser aux fournisseurs et aux grandes entreprises nationales. Pour guider les décideurs politiques dans la révision de ces projets de loi et d’autres projets de loi d’urgence, l’Internet Society s’est associée à notre communauté pour créer une version actualisée de nos recommandations politiques duSommet sur la connectivité des populations autochtones. Ces recommandations peuvent être utilisées pour s’assurer que les membres du Congrès adoptent une législation qui permettra aux communautés d’avoir accès à l’Internet.

Par exemple, en allouant des fonds pour l’accès à Internet, le Congrès doit s’assurer que les communautés de tout le pays sont en mesure d’utiliser les sommes débloquées pour déployer leurs propres réseaux dans les zones sous-connectées en utilisant les ressources dont elles disposent actuellement. Ces réseaux communautaires – réseaux défendus par l’Internet Society et nos partenaires, et développés par les communautés pour assurer leur propre connectivité – sont un élément clé de la solution au manque de haut débit omniprésent. Les réseaux communautaires profitent également aux consommateurs et aux entrepreneurs car ils offrent des connexions et des possibilités à l’échelle mondiale, ce qui favorise la croissance socio-économique.

Pour que les réseaux communautaires puissent passer du « déploiement d’urgence » à la « nouvelle normalité », ils doivent avoir un accès au spectre de liaisons terrestres. Le spectre de liaisons terrestres assure le premier kilomètre et le kilomètre intermédiaire de connectivité, et il peut être facilement modernisé pour répondre à l’augmentation de la demande dans les années à venir.

Alors que le Congrès examine le HEROES Act, le COVID-19 DISASTER dans le Indian Country Act ainsi que d’autres projets de loi connexes, les décideurs politiques devraient réfléchir à ce qui peut constituer une solide plus-value pour le pays, ce qui devrait inclure un financement spécifique par le biais de subventions et de prêts pour le spectre de liaisons terrestres de fibre optique du réseau communautaire. Si de nouvelles infrastructures routières sont construites, le Congrès devrait soutenir une politique encourageant le déploiement simultané de conduits de fibres optiques le long de ces routes, communément appelé « Dig Once« . Pour les zones qui ne bénéficieront pas d’une amélioration de leurs routes et autoroutes, le Congrès devrait réserver des fonds suffisants pour construire séparément de nouvelles infrastructures de fibre optique à accès totalement ouvert afin d’améliorer la connectivité et la résilience des réseaux de ces communautés.

Lors de l’allocation de ces fonds par le biais de subventions et de prêts, il convient d’accorder la priorité aux réseaux de petite taille, ruraux, tribaux et communautaires. Cela permettra non seulement aux fonds de bénéficier rapidement aux économies locales, mais aussi aux réseaux d’être conçus et réalisés pour répondre aux besoins de leurs communautés. Ces réseaux plus petits et appartenant à des intérêts locaux sont plus à même de donner des moyens d’action aux communautés, de fournir une formation et des compétences aux résidents et de garantir que leurs ressources financières restent dans la région au lieu d’être confiées à de grandes sociétés sans présence locale.

Toute législation d’urgence devrait également prévoir des fonds supplémentaires pour l’accès au haut débit dans les institutions clés, telles que les bibliothèques, les écoles et les hôpitaux, ainsi qu’un financement spécifique pour la formation des membres de la communauté afin qu’ils puissent construire et entretenir eux-mêmes cette infrastructure.

Il est difficile de voir le bon côté de la tragédie qu’est le COVID-19. Mais nous nous en sortirons, et quand nous y arriverons, j’espère que notre nation sera devenue plus résistante et plus connectée grâce à cela. Pour ce faire, le Congrès doit allouer des fonds supplémentaires pour l’accès au haut débit à une gamme complète de réseaux. Les étudiants, les employés, les médecins et de nombreux autres membres de la communauté sont conscients des nouvelles possibilités offertes grâce à l’accès au haut débit. Il appartient maintenant au Congrès de s’assurer qu’il fournit un financement important pour permettre un avenir plus connecté pour tous.

Retrouvez les recommandations politiques originales du Sommet sur la connectivité des populations autochtones ici et nos recommandations politiques actualisées en réponse au COVID-19 ici.

À vous de jouer ! Apprenez à étendre l’Internet à votre communauté.


Image de Maddy Baker via Unsplash

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 15 juin 2021

Stratégies réussies pour la création et la croissance des IXP

Comment le peering a-t-il évolué en Asie-Pacifique pour permettre aux gens de bénéficier d'une connectivité plus rapide, abordable et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 10 juin 2021

Soutenir les IXP en Asie-Pacifique : Nouveau partenariat avec l’Asia Pacific Internet Exchange Association

L'Internet Society et l'Asia Pacific Internet Exchange Association (APIX) s'engagent à travailler ensemble pour soutenir les communautés qui construisent...

Développer l'Internet 3 juin 2021

Coup de projecteur sur le Kenya Education Network, un défenseur de la communauté de peering en Afrique

Le Kenya Education Network (KENET) soutient les communautés qui développent l’infrastructure Internet au Kenya. En collaboration avec l’Internet Society,...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde