Donate
La semaine des nouvelles sur Internet : Inquiétudes liées à un Internet qui se fragmente Thumbnail
‹ Back
Technologie 30 décembre 2019

La semaine des nouvelles sur Internet : Inquiétudes liées à un Internet qui se fragmente

Grant Gross
By Grant GrossTechnology Reporter

Fragments : Certains militants, ainsi que deux professeurs de l’Université de Southampton ayant écrit sur quatre versions concurrentes de l’Internet dans Wired, s’inquiètent de la fragmentation de l’Internet. Les deux professeurs ont écrit sur les mêmes questions pour le Forum économique mondial plus tôt cette année. La vision d’un réseau mondial coordonné “pourrait changer en 2020, car la gouvernance de l’Internet sera au centre d’un certain nombre de débats actuels proéminents”, ont-ils écrit. “Quelles sont les valeurs que la technologie devrait soutenir ? Comment devrait-elle traiter la liberté d’expression et d’association ? Qu’en est-il de la vie privée ?

Des écureuils dans des roues : Mont Belvieu, une ville près de Houston, Texas, a construit son propre réseau à haut débit après avoir été aux prises avec la lenteur des services proposés par des fournisseurs existants, rapporte le Dallas Morning News. “J’ai l’impression que des écureuils courent dans une roue pour faire tourner mon Internet”, a déclaré en plaisantant un résident dans un sondage mené par la ville. Environ la moitié des foyers de la ville ont souscrit au service, qui offre des vitesses allant jusqu’à 1 gigabit par seconde pour 75 $ par mois, depuis son lancement à la mi-2018.

Avertissements de cryptage : Chloe Squires, responsable de la sécurité nationale au ministère de l’Intérieur du Royaume-Uni, est intervenue sur un débat du Sénat américain concernant le cryptage, affirmant que Facebook sapera la lutte de son gouvernement contre les terroristes et les pédophiles s’il ajoute davantage de cryptage à ses services, selon le Daily Mail. La plupart des experts en cybersécurité, cependant, disent qu’un cryptage supplémentaire aide à protéger les utilisateurs contre les pirates et les criminels.

Un vrai faux-semblant : ToTok, une nouvelle application de messagerie présentée comme un moyen sécurisé de discuter avec ses amis et sa famille, même dans les pays qui ont bloqué WhatsApp et Skype, est en fait un outil d’espionnage pour le gouvernement des Émirats arabes unis “qui tente de suivre chaque conversation, mouvement, relation, rendez-vous, son et image de ceux qui l’installent sur leurs smartphones”, a déclaré le New York Times. ToTok a été téléchargé des millions de fois à travers le Moyen-Orient, l’Europe, l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Nord. Elle est récemment devenue l’une des applications sociales les plus téléchargées aux États-Unis.

Suivez ces six mesures pour protéger le cryptage et vous protéger.

‹ Back

Disclaimer: Viewpoints expressed in this post are those of the author and may or may not reflect official Internet Society positions.

Articles associés

Une semaine d'actualité sur Internet : la loi russe autorise les coupures d'Internet dans le pays
Une semaine d'actualité sur Internet : la loi russe autorise les coupures d'Internet dans le pays
Technologie4 novembre 2019

Une semaine d’actualité sur Internet : la loi russe autorise les coupures d’Internet dans le pays

La Russie fait marche arrière :une loi russe autorisant le pays à se déconnecter de l'Internet extérieur en cas de...

La fracture de l'Internet : les conséquences inattendues de la réglementation
Politique publique2 novembre 2018

La fracture de l’Internet : les conséquences inattendues de la réglementation

Au début de l'année 2000, deux groupes antiracistes basés à Paris ont poursuivi Yahoo en justice, au motif que son...

Internet traverse une période difficile - ne le laissons pas s’affaiblir
Internet traverse une période difficile - ne le laissons pas s’affaiblir
Qui sommes nous29 août 2018

Internet traverse une période difficile – ne le laissons pas s’affaiblir

Je commence à travailler en tant que PDG de l'Internet Society le 1er septembre. Beaucoup de travail m'attend pour arriver...

Join the conversation with Internet Society members around the world