Internet plus adapté pour les enfants kenyans Thumbnail
‹ Retour
Beyond The Net 27 mars 2018

Internet plus adapté pour les enfants kenyans

Contrairement à la plupart des enfants de son âge, Alex Bahati, 16 ans, a le privilège d’avoir un téléphone intelligent à sa disposition lorsqu’il est à la maison pendant les vacances scolaires. Alex vit avec ses deux jeunes frères et sœurs et une aide ménagère.

Malheureusement, bien que le jeune Kenyan puisse être plus malin dans le domaine du numérique que ses parents ou ses enseignants, son manque de maturité et d’expérience de vie peut rapidement lui causer des ennuis. Une autre révélation troublante est que, bien que la plupart des parents, des enseignants et des tuteurs sachent que leurs enfants sont en ligne, ils ne vérifient pas ce que leurs enfants font en ligne et avec qui ils communiquent. Le problème est plus chronique dans les établissements informels des grandes villes du Kenya. Vous trouverez des enfants non accompagnés, âgés de cinq et six ans, dans des cybercafés, qui passent leur temps à jouer à des jeux vidéo, à regarder des vidéos et à communiquer en ligne avec des gens qu’ils ont rarement rencontrés. Dans les cybercafés des bidonvilles, les enfants téléchargent des contenus pour adultes sous votre nez.

Pour résoudre ce problème émergent au Kenya, MediaNet Works, en partenariat avec Koinonia Community (une organisation à but non lucratif de protection de l’enfance) et en collaboration avec le Chapitre kenyan de l’Internet Society, travaille à la mise en œuvre d’un projet de sécurité Internet pour les enfants. « . Le projet est soutenu par le programme de financement Beyond the Net de l’Internet Society et bénéficiera à plus de 700 enfants des rues vivant et scolarisant dans les centres de réadaptation pour enfants de la Communauté de Koinonia.

Le projet donnera aux enfants l’occasion d’acquérir de nouvelles connaissances pratiques sur l’utilisation efficace d’Internet pour leur développement personnel, intellectuel et spirituel. Les enfants sauvés de circonstances difficiles bénéficieront des activités du projet et des informations sur la manière d’utiliser Internet de manière responsable et positive.

Dix journalistes locaux, 10 enseignants, 5 employéss sociaux et 10 enfants recevront une formation sur la manière d’offrir des programmes de sécurité sur Internet et contribueront à la création de clubs de sécurité sur Internet dans les écoles. Pour que cette initiative laisse une marque indélébile dans la société, le projet renforcera la capacité de la communauté locale à assurer l’appropriation locale, la durabilité et la continuité de cette initiative au-delà de la période du projet.

Avez-vous une idée pour améliorer votre communauté via Internet? Faites une demande pour une subvention Beyond the Net, qui finance des projets jusqu’à 30 000 $ US, suivez Beyond the Net sur Twitter!

Sur la photo figurent les participants du projet Anthony Otieno, Joel Okomoli, Athena Morgan, Clement Njoroge, et Gerald Mutua

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Beyond The Net 19 décembre 2018

Donner aux coopératives marocaines les moyens de participer à l’économie numérique

KASBUY est une plate-forme Web destinée à aider les coopératives marocaines, en particulier celles gérées par des femmes, à...

Beyond The Net 4 décembre 2018

Le Chapitre béninois (ISOC-Bénin) remporte le Chapterthon 2018

Le lauréat de l’édition 2018 du Chapterthon a été annoncé ce mardi 4 décembre lors de l’InterCommunity 2018. Le...

Beyond The Net 2 août 2018

Las Marías of Azacualpa: Internet pour faire entendre la voix des femmes

Azacualpa Yamaranguila, un village de la région d’Intibuca au Honduras, fait la fête. La raison est la suivante. Samedi...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde