Les participants au Sommet sur la connectivité autochtone partagent leurs histoires Thumbnail
‹ Retour
Développer l'Internet 13 février 2018

Les participants au Sommet sur la connectivité autochtone partagent leurs histoires

April Froncek
Par April FroncekSenior Editor, Content

Madeleine Redfern, maire d’Iqaluit — la plus grande et unique ville du Nunavut, au Canada — a une façon très colorée de décrire la faible densité du territoire: « Les phoques sont plus nombreux que les gens. » Avec une population d’un peu plus de 35 000 personnes réparties sur 1 750 000 kilomètres carrés dans l’Arctique, l’accès à Internet est un défi. En fait, selon Redfern, son tweet le plus populaire était celui où elle écrivait ne pas pouvoir tweeter… parce que la connexion était trop lente.

Madeleine Redfern a participé au tout premier Sommet sur la connectivité autochtone en novembre dernier. Elle et d’autres participants ont partagé leur expérience et leur expertise pour aider à combler le fossé de la connectivité dans les communautés autochtones. Beaucoup ont été également interviewés par le 1st-Mile Institute, un organisme à but non lucratif du Nouveau-Mexique qui a lancé le programme local «Broadband for All». Les vidéos sont disponibles sur le site Web de 1st-Mile Institute.

Vous pouvez également trouver ces vidéos sur la page Indigenet de l’Internet Society, avec les ressources du Sommet, les présentations, la Fiche d’information sur le spectre des approche aux réseaux communautaires (Spectrum Approaches for Community Networks), et d’autres façons de s’impliquer!

‹ Retour

Clause de non-responsabilité : Les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et peuvent ou pas refléter la position officielle de l’Internet Society.

Articles associés

Développer l'Internet 21 avril 2022

Ensemble, nous avons changé la donne : notre impact en 2021 

Le rapport d'impact 2021 de l'Internet Society suit la progression de nos actions, et celle des actions de la...

Développer l'Internet 2 février 2022

Qu’est-ce qu’un système satellitaire LEO et peut-il aider à construire un Internet plus grand ?

Comment les systèmes satellitaires LEO peuvent-ils nous aider à construire un internet ouvert, connecté au monde entier, sécurisé et...

Développer l'infrastructure et les communautés techniques 25 janvier 2022

GOMIX permet à des millions de personnes dans l’est de la RDC d’accéder à un Internet plus rapide et moins coûteux

GOMIX est le troisième point d’échange Internet (IXP) de la République démocratique du Congo

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde