Faire un don
Guide de confidentialité en ligne à l’attention des paresseux (extrait) Thumbnail
‹ Retour
Confidentialité 28 janvier 2018

Guide de confidentialité en ligne à l’attention des paresseux (extrait)

Ryan Polk
Par Ryan PolkSenior Policy Advisor

 

Voici quelques-unes des mesures que je prends pour améliorer la protection de ma vie privée en ligne. Elles sont toutes faciles à mettre en œuvre et certaines d’entre elles ne requièrent même pas de suivi.

  • Apprenez à « acheter intelligemment » vos appareils connectés. Mieux vaut éviter d’avoir à renvoyer un appareil connecté parce qu’il vous espionne. Il est casse-pied d’avoir à renvoyer des articles. Apprenez à « acheter intelligemment » et achetez des appareils connectés respectueux de la vie privée pour ne pas avoir à les renvoyer. [1] Mon article sur L’achat de jouets connectés et Le guide de Mozilla sur l’achat de cadeaux connectés sont deux bons points de départ.
  • Mettez à jour vos appareils et leurs applications. Si vos appareils ou toute application dispose d’une fonction de mise à jour automatique, activez-la ! Vous pensez vraiment que vous voudrez prendre du temps pour les mettre à jour plus tard ? Souvent, cette activation simple est paramétrée en quelques clics. Et n’oubliez pas de mettre à jour les appareils pour lesquels il semble moins évident que cela soit nécessaire. Tout dispositif connecté à Internet, de vos ampoules à votre thermostat, doit être mis à jour.
  • Activez le cryptage fort. Certains dispositifs et services sont dotés d’une capacité de cryptage sans pour autant présenter un cryptage par défaut. Cela revient à posséder un coffre-fort tout en le laissant déverrouillé. Prenez quelques minutes pour déterminer si vos appareils ou services appliquent déjà le cryptage ou si vous devez activer cette fonctionnalité.
  • Vérifiez les autorisations d’accès à votre appareil mobile. En aucun cas les applications de type lampe de poche n’ont besoin de connaître l’endroit où vous vous trouvez ou de surveiller votre agenda. Alors, ne leur permettez pas de le faire! Blague à part, cela prend moins de cinq minutes: vérifiez vos paramètres relatifs aux autorisations et désactivez les autorisations qui permettent aux applications de recueillir plus de données que vous ne le souhaitez.
  • Vérifiez les paramètres de confidentialité des comptes dont vous disposez sur les médias sociaux et les magasins en ligne. Vous partagez peut-être bien plus d’informations que ce que vous aviez prévu sur vos comptes de médias sociaux et de magasins en ligne. Passez en revue vos paramètres de confidentialité pour déterminer qui peut voir ce que vous écrivez, les photos que vous publiez ou le reste de vos activités sur la plate-forme. Posez-vous les questions suivantes : quelles sont les personnes que j’autorise à voir mes informations et quelles sont celles que je n’autorise pas ? Dans la mesure du possible, évitez de relier vos comptes de médias sociaux à d’autres services de tiers. Votre plateforme de médias sociaux n’a pas besoin de savoir quelle musique vous écoutez, donc ne reliez pas votre service de diffusion de musique à votre compte de médias sociaux !
  • Boostez les protections de la confidentialité sur votre navigateur préféré. Il existe de nombreuses extensions de navigateur ou plug-ins de qualité qui peuvent augmenter votre confidentialité lorsque vous naviguez sur le Web. Le plug-in de navigateur HTTPS Everywhere garantira notamment l’utilisation automatique de toute connexion SSL cryptée des sites Web qui offrent cette possibilité. D’autres, comme Ghostery et Privacy Badger, bloqueront les témoins ou les marqueurs invisibles que les entreprises utilisent pour suivre vos habitudes de navigation. L’obtention de plug-ins de navigateur qui protège la confidentialité constitue un moyen simple et rapide d’améliorer votre confidentialité.
  • Arrêtez de réutiliser vos mots de passe. Il est tentant de réutiliser un mot de passe pour plusieurs appareils ou services. Comment en effet se souvenir d’un mot de passe différent pour chaque cas ? Pourtant, même s’il peut être plus facile pour vous de vous souvenir d’un mot de passe que vous utilisez déjà par ailleurs, en cas de piratage ou de vol, cela facilitera également l’accès des criminels à vos autres appareils ou services. Consacrez quelques minutes à l’acquisition d’un gestionnaire de mots de passe sécurisés et apprenez à l’utiliser ou, en ce qui concerne vos appareils domestiques, notez vos mots de passe dans un carnet de notes que vous conserverez dans un endroit sûr.
  • Activez l’authentification à deux facteurs (2FA) sur vos applications et services. Je vous l’accorde, cette fonctionnalité est un peu compliquée, mais permettez-moi de vous l’expliquer. Pour comprendre ce qu’est la 2FA, pensez à quelque chose que vous connaissez (par exemple un mot de passe) et quelque chose que vous possédez (par exemple un jeton de sécurité). Avec la 2FA, quelqu’un ne dispose que de votre nom d’utilisateur et de votre mot de passe ne peut pas se connecter comme vous. C’est réellement important parce que les entreprises perdent en permanence des bases de données contenant les mots de passe de leurs utilisateurs. Le site Two Factor Auth vous guidera dans la configuration de presque tous les sites Web qui prennent en charge cette fonctionnalité. Qu’il s’agisse de banques, de médias sociaux, tout y passera.

Agissons pour mieux protéger notre vie privée en ligne. Peu importe qu’on ne nettoie pas sa chambre, qu’on ne dépoussière pas ses meubles, qu’on ne plie pas ses vêtements ou qu’on ne se réveille pas lorsque notre réveil sonne pour la première fois, nous avons intérêt à ce que nos appareils ne révèlent pas au monde entier à quel point nous pouvons être paresseux.

* La sécurité et la confidentialité exigent beaucoup de temps et d’efforts et les fabricants d’appareils peuvent eux aussi se montrer paresseux. Il arrive donc parfois qu’aucune option respectueuse de la vie privée n’existe. À l’Internet Society, nous travaillons d’arrache-pied pour inciter les fabricants d’appareils à mettre en place la sécurité et de confidentialité. L’OTA IoT Trust Framework fournit aux fabricants et autres parties concernées un guide simple d’évaluation des risques relatifs aux appareils et systèmes connectés.

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Si Internet prend une part importante dans notre vie, il faut être prêts à jouer notre rôle
Si Internet prend une part importante dans notre vie, il faut être prêts à jouer notre rôle
Améliorer la sécurité technique25 juin 2018

Si Internet prend une part importante dans notre vie, il faut être prêts à jouer notre rôle

Que ce soit en jouant aux donjons et aux dragons en discutant avec mes amis à des centaines de kilomètres,...

Un partenariat pour faire face aux risques croissants dans un monde connecté
Un partenariat pour faire face aux risques croissants dans un monde connecté
Internet des objets (IdO)13 juin 2018

Un partenariat pour faire face aux risques croissants dans un monde connecté

Avec une vision commune de mettre les gens au centre de Internet, l'Internet Society et Consumers International ont formé un...

L’Internet des objets à la loupe : n’oubliez pas de lire les petites lignes lors de l’achat d’objets connectés
L’Internet des objets à la loupe : n’oubliez pas de lire les petites lignes lors de l’achat d’objets connectés
Améliorer la sécurité technique20 novembre 2018

L’Internet des objets à la loupe : n’oubliez pas de lire les petites lignes lors de l’achat d’objets connectés

La saison des fêtes approche à grands pas et la frénésie autour des nouveaux objets IoT (Internet des objets) bat...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde