Mozambique : 5e Atelier des chapitres africains de l’Internet Society Thumbnail
‹ Retour
Gouvernance Internet 26 août 2015

Mozambique : 5e Atelier des chapitres africains de l’Internet Society

Une trentaine de représentants des chapitres africains de l’INTERNET SOCIETY (ISOC) ont participé les 23 et 24 août à Maputo (Mozambique) à la 5e édition de l’Atelier régional des leaders, une rencontre périodique de discussion des questions liées à l’Internet mais aussi d’échange d’idées, de connaissances et d’expérience pour le développement des chapitres nationaux de l’association.

Trois axes de discussions ont meublé la rencontre de Maputo :

  • comment planifier les activités des chapitres, influencer positivement les milieux ruraux (économie, social et écologie par exemple);
  • comment cordonner les activités d’ISOC parallèlement à la politique publique TIC des gouvernements et surtout éviter les conflits avec ces gouvernements ;
  • comment viabiliser financièrement les chapitres d’ISOC.

Tout au long des discussions autours de ces différents thèmes, les participants à l’atelier de Maputo ont bénéficié d’une formation pratique en coaching axée  sur « l’exercice d’une influence sans être autoritaire ».

L’atelier régional des leaders de chapitres africains d’ISOC, « Maputo 2015 » s’est déroulé sous la modération de Ruud Janssen et Dave Bancroft-Turner de « l’Academy for political Intelligence ».

Les Chapitres africains représentés dans la capitale du Mozambique pour cette 5e édition sont : Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, RD Congo, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Kenya, Liberia, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Somalie, Soudan, Tanzanie, Togo, Tunisie, Tchad et Zimbabwe.

L’Internet Society (ISOC) est une organisation globale motivée par la promotion et le développement de l’Internet.

Soutenue par plus de 55 000 membres et presque 90 Chapitres dans le monde entier ainsi que plus de 130 sociétés membres, l’Internet Society (ISOC) prône le changement par le partenariat et l’expertise en matière de politiques, technologies et communications.


Lisez cet article à Afrika 7 | Le Site Panafricain d’Informations et de Blogs site.

Photo: Virgile Ahissou

‹ Retour

Avertissement: Les points de vue exprimées dans cette publication appartiennent à l’auteur et peuvent ou non refléter les positions officielles de l’Internet Society.

Articles associés

Événements 3 janvier 2020

La quatrième édition annuelle de l’inSIG renforce la capacité de l’Inde à façonner l’avenir de l’Internet

Du 15 au 17 novembre 2019, la quatrième India School on Internet Governance (inSIG2019) s’est tenue à Kolkata, élargissant...

Façonner l'avenir d'Internet 25 septembre 2019

Encourager l’émergence de plusieurs autres Greta : cuvée 2019 du programme d’ambassadeurs FGI

Lorsque la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg, âgée de 16 ans, a fait son irruption sur la scène...

Développer l'Internet 3 janvier 2019

Technologies émergentes: combler le fossé numérique en Afrique

L’enthousiasme suscité par le rôle de la technologie dans la contribution au changement social et à l’amélioration des résultats...

Rejoignez la conversation avec les membres de Internet Society à travers le monde